Getty Image

Les bonnes pratiques sanitaires en matière d’aliments, comme se laver les mains avant de cuisiner, ne pas laisser les aliments à l’air, ou ne pas les couvrir, et ne pas décongeler un produit décongelé… s’appliquent toute l’année. Mais elles deviennent encore plus importantes quand la température augmente. En effet, en cette période de l’année, avec la chaleur et l’humidité, les bactéries se multiplient plus rapidement et parallèlement les intoxications alimentaires. Pour éviter des conséquences désagréables, outre de faire preuve d’une hygiène personnelle irréprochable : bien se laver les mains avant de préparer les repas et particulièrement en sortant des toilettes…, voici une piqûre de rappel des habitudes à ne pas oublier dans la manipulation sécuritaire des aliments.

Organiser ses courses

Lorsque vous faites vos courses, achetez les aliments surgelés juste avant de passer en caisse pour éviter qu’ils passent trop de temps dans le caddie. Et en rangeant vos courses dans les sacs, essayez de placer tous les produits congelés dans le même sac de congélation, pour qu’ils restent bien au frais, mais gardez la viande et le poisson dans un sac différent.

Le respect
de la chaîne du froid

Une fois à la maison, il est important de ne pas ranger les aliments n’importe comment dans le réfrigérateur. La température doit y être inférieure ou égale à 4°C. Et elle n’est pas uniforme d’une zone à l’autre, chaque aliment a donc une place bien précise. Dans la partie la plus froide, comprise entre 0 et 4°C , c’est la place des viandes, du poisson, des charcuteries, des petits plats faits maison, des plats tout préparés et des laitages. La zone intermédiaire, dont la température est comprise entre 4 et 6°C, c’est la place des légumes et des fruits crus, du lait ouvert (pas plus de 3 jours), ainsi que les fromages affinés. La partie la moins froide du réfrigérateur (6° environ) est le bac à légumes pour les produits comme les légumes et les fruits frais (sauf la banane). La contre-porte est destinée pour y stockez les œufs, le beurre et les boissons.

La découpe sur une planche en plastique ou en métal

Des bactéries peuvent prospérer dans les rainures d’une planche en bois, même bien lavée. Alors choisissez votre planche en plastique ou métal et lavez-là à chaque utilisation. Pas question de poser la viande cuite là où vous venez de couper de la viande crue ou des légumes.

Préparer en sécurité

Pour éviter les intoxications alimentaires, le poulet et la viande doivent toujours être bien cuits, car ces aliments, comme les œufs crus également et le poisson sont extrêmement vulnérables aux bactéries. Faites également attention aux restes. Pour les conserver, mettez-les dans un contenant avec un couvercle, ou couvrez-les d’une feuille de cellophane, afin de les protéger de l’air. Consommez dans les 24 heures pour les produits crus, deux jours pour les plats cuisinés. Faites attention également à ces aliments comme la mayonnaise maison, les sauces, les feuilles de salade mélangées à la vinaigrette et les glaces décongelées qui ne se conservent pas au-delà du repas.

Griller les aliments

Pour un barbecue, n’utilisez pas les mêmes ustensiles pour la viande crue que pour les autres aliments. Si vous avez prévu des brochettes de viande et de légumes, il vaut mieux les cuire séparément pour vous assurer que la cuisson de la viande est respectée sans brûler les légumes. Une viande mal cuite peut développer des bactéries dangereuses.

Faites confiance
à vos sens

Jetez tout aliment dont l’odeur, la couleur, la texture ou le goût paraît suspect.

Poubelle pour
les denrées fragiles entamées

Préparations à base d’œufs crus (mousse, mayonnaise…), tartares de viande ou de poisson… ce qui n’est pas consommé tout de suite, doit être mis à la poubelle.

Changez le plus souvent possible éponges et serviettes

On y trouve parfois plus de microbes que sur la lunette des toilettes! Les mains, les ustensiles et la vaisselle doivent être bien nettoyés, voire désinfectés, après chaque manipulation.

De l’ordre souvent dans le frigo

Rangez les aliments par dates de péremption et par catégories. Isolez ceux qui peuvent souiller les autres : fromages au lait cru, fruits non lavés… Lavez l’intérieur du frigo à l’eau chaude savonneuse ou légèrement javellisée et du vinaigre blanc. Pour éliminer les mauvaises odeurs passez une éponge imbibée de jus de citron.

Qu’est-ce qu’une intoxication alimentaire?

Généralement, les intoxications alimentaires sont causées par des aliments qui ont été mal manipulés ou qui n’ont pas été cuits suffisamment et contenant des bactéries (E. coli, salmonelle, Listeria, etc.), des parasites ou des poisons. Les symptômes peuvent apparaître de quelques heures à plusieurs jours après avoir consommé l’eau ou les aliments contaminés.

Les principaux symptômes sont : Nausées, vomissements, crampes abdominales, diarrhée, fièvre, maux de tête. Les conséquences peuvent être plus graves chez les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, et celles dont le système immunitaire est affaibli.

Dans la plupart des cas, l’intoxication alimentaire est bénigne et passe toute seule au bout d’un jour ou deux et le traitement consiste à compenser les diarrhées et vomissements en assurant une bonne réhydratation. Il faut momentanément cesser de s’alimenter jusqu’à disparition des symptômes, en continuant à s’hydrater par petites gorgées (eau sucrée, eau de riz…).”

Certains cas d’intoxications, plus sévères, nécessitent cependant un traitement médicamenteux (antispasmodiques, anti-infectieux ou antibiotiques). Pour les personnes fragiles, comme les enfants, les personnes âgées ou immunodéprimées, une hospitalisation est parfois nécessaire.