Soomilduth Bholah, le ministre de l’Activité Économique et de l’Entreprise

Un premier groupe de 47 entrepreneurs locaux peut désormais utiliser des codes à barres sur leurs produits. Ils ont eu leurs certificats, le jeudi 30 août dernier, après une formation dispensée par la Mauritius Chamber of Commerce & Industry et GS1 (Mauritius) Ltd, sous le “Barcode Registration Scheme”.

Cette remise de certificats fait suite au protocole d’accord signé en mars dernier entre GS1 (Mauritius) LTD et SME Mauritius Ltd. Les codes à barres sont distribués par GS1 Mauritius Ltd en collaboration avec la MCCI alors que le “Barcode Registration Scheme” est géré par SME Mauritius Ltd. L’objectif de cette formation : assister les micro-entreprises ainsi que les PME afin de leur permettre d’améliorer leurs produits et faciliter l’accès aux nouveaux marchés avec l’adoption des codes à barres GS1.

« En adoptant les codes à barres GS1 et les standards GS1, les entrepreneurs non seulement améliorent leurs produits et accèdent plus facilement aux marchés mais en tirent de nombreux avantages, notamment des réductions de coûts grâce à une meilleure gestion de leurs stocks ; l’identification des produits mais aussi des palettes, des documents ; la traçabilité de leurs produits, permettant de procéder à des rappels plus précis et ciblés ; le renforcement de la lutte anti contrefaçon ; et des produits mieux adaptés au marché de l’exportation pour ceux qui s’y aventureraient. Par ailleurs, les micro-entreprises et les PME bénéficient d’une visibilité internationale à travers le GS1 GEPIR et le GS1 Cloud, sans aucuns frais additionnels », devait expliquer Guillaume Hugnin, président de GS1(MAURITIUS) LTD, à l’occasion de la remise de certificats aux entrepreneurs.

Pour sa part, le ministre l’Activité économique, de l’Entreprise et des Coopératives, Sunil Bholah, a parlé de l’émergence de 47 PME, notamment avec la possibilité de saisir de nouvelles opportunités de marché. Il devait expliquer que le “Barcode Registration Scheme”, dirigé par SME Mauritius, consiste en un remboursement de 100% des frais d’enregistrement et de formation valant Rs 6 750 à l’intention des PME qui souhaitent développer et utiliser les codes à barres. « Les codes à barres sont les éléments les plus innovateurs dans le processus de l’automatisation des affaires. D’abord, pour accéder à la chaîne logistique et pour développer son réseau de distribution, les codes à barres sont des instruments obligatoires. L’utilisation des codes à barres permet aussi une optimisation des stocks, un gain de temps et une meilleure traçabilité des produits. Aujourd’hui, plus de 8 milliards de produits avec des codes à barres sont scannés quotidiennement dans le monde », devait déclarer le ministre.

Selon Sunil Bholah, les PME contribuent à hauteur de 40% de notre PIB et elles constituent 55% des emplois. « Les PME jouent ainsi un rôle crucial dans la réalisation de nos objectifs économiques et sociaux. Le progrès technologique, l’avènement du commerce électronique et l’évolution des chaînes globales de distribution sont en train d’offrir de nouvelles opportunités commerciales aux PME. Mêmes les accords bilatéraux contiennent des dispositions spécifiques pour l’inclusion des PME », a-t-il fait ressortir. Le ministre a aussi souligné que le “Barcode Registration Scheme” est un plan d’aide qui témoigne d’une synergie entre le gouvernement et le secteur privé pour la mise en place d’un système commercial inclusif.