L’accord de libre échange (Free Trade Agreement, FTA) entre Maurice et la Turquie entrera en vigueur le samedi 1er juin 2013. Dans les milieux du gouvernement et du secteur privé, on souhaite que cet accord donne un véritable coup de pouce aux échanges commerciaux entre les deux pays.
Le FTA Maurice-Turquie a été signé le 9 septembre 2011 à Istanbul par le ministre des Affaires étrangères et du Commerce international, Arvin Boolell, et le ministre de l’Économie de la Turquie, Zafer Caglayan. L’accord prévoit, entre autres : a) un régime hors taxes pour les exportations de produits industriels mauriciens à l’exception de 70 produits (principalement des produits textiles) pour lesquels la Turquie a accepté de supprimer les droits de douane sur une période de quatre ans. L’objectif à long terme est l’élimination des barrières non-tarifaires.
Il est aussi prévu, sous l’accord, l’application de règles d’origine souples, y compris la règle de simple transformation pour les vêtements et le thon exporté. Les deux pays ont en outre accepté d’offrir un accès préférentiel pour les produits agricoles (dont le poisson réfrigéré, l’anthurium, les fruits tropicaux tels les ananas, les goyaves et les manques, les légumes, les biscuits et les conserves de thon).
Pour pouvoir exporter des produits de pêche et agricoles vers la Turquie, les producteurs mauriciens devront être en mesure de satisfaire les règlements phytosanitaires imposés par les autorités turques. Ils devront en outre s’assurer que les importateurs dans ce pays aient obtenu les permis nécessaires.
Le FTA prévoit une offre d’accès préférentiel au marché mauricien pour un certain nombre de produits en provenance de la Turquie. La liste des produits comprend, entre autres, les biscuits, la viande, les pâtes, les peintures, le savon, les articles en acier. Les produits sensibles sont exclus de cette liste.
Les autorités locales font ressortir que Maurice est le premier pays de la région d’Afrique australe à signer un FTA avec la Turquie. « L’accord contribuera à l’établissement de relations commerciales équilibrées et servira à satisfaire les intérêts des deux pays en ce qui s’agit de maintenir et d’accroître le commerce bilatéral », souligne un communiqué officiel.
L’année dernière, les exportations mauriciennes vers la Turquie se sont élevées à environ Rs 125,9 millions, les principaux produits exportés étant les produits d’habillement en coton et le denim. Les importations mauriciennes de la Turquie ont tourné autour de Rs 1,3 milliard. Les barres de fer, les fruits secs, les pâtes, les serviettes de table et les biscuits figuraient parmi les principaux produits importés.
Par ailleurs, la partie mauricienne espère que l’accord bilatéral donnera un coup de pouce à l’investissement, en particulier du côté turc. Il y aurait un intérêt des Turcs pour l’établissement d’une liaison aérienne avec Maurice. Selon une estimation officielle, les investissements turcs en Afrique ont dépassé la barre des 5 milliards de dollars américains en 2011. Les pays ciblés par les investisseurs de la Turquie ont été l’Afrique du Sud, le Nigéria, le Soudan, l’Ethiopie, le Cameroun et l’Ouganda.