Le Bureau Central des Statistiques (BCS) a corrigé à la baisse son estimation du déficit de notre commerce extérieur pour cette année, la ramenant à Rs 79 milliards au lieu de Rs 83 milliards comme prévu précédemment. Cependant, à Rs 79 milliards, le déficit commercial représenterait une hausse conséquente, soit 20 %, par rapport à son niveau de 2010.
La révision à la baisse de l’estimation 2011 est expliquée par le fait que, selon le BCS, les importations cette année s’élèveraient à Rs 155 milliards et non à Rs 161 milliards comme indiqué il y a quelques mois alors que les exportations se chiffreraient à Rs 76 milliards, soit Rs 2 milliards de moins que les prévisions initiales. Déjà pour le premier semestre 2011, le déficit commercial s’est situé à Rs 33,3 milliards, en progression de 6,1 % comparativement au niveau du semestre correspondant de 2010.
La valeur des importations totales de janvier à juin 2011 a atteint Rs 69,5 milliards, en augmentation de 10,6 % par rapport au niveau de la même période de l’année dernière. Le BCS relève une croissance de 35,8 % de la facture pour les produits pétroliers qui s’est chiffrée à Rs 16,8 milliards. Les importations de produits manufacturés classifiés par matériaux ont augmenté de 15,6 % pour s’élever à Rs 13,2 milliards. Le fil destiné aux entreprises textiles constituait un item important du coût total de ces produits manufacturés, les importations étant en hausse de près de 60 %.
Pour ce qui est des produits alimentaires, la valeur a augmenté de 8,1 % pour tourner autour de Rs 12,3 milliards. Le BCS note que les importations de produits de la mer et de blé ont crû de 22,5 % et de 17,6 % respectivement alors que celles de la viande et des produits laitiers ont baissé de 15,1 % et de 3 % respectivement. Un repli de 12,8 % a été également constaté concernant les importations de machines et d’équipement de transport.
Au niveau des fournisseurs, c’est le continent asiatique qui se retrouvait largement en tête avec une part de 53,7 % (Rs 37,3 milliards) de nos importations totales. L’Inde (25,5 %), la Chine (12,8 %), la France (9,1 %) et l’Afrique du Sud (7,5 %) sont dans l’ordre les premiers pays fournisseurs. Le BCS rappelle que la part élévée de la Grande Péninsule est dûe à ses exportations de produits pétroliers.
S’agissant de nos exportations, les données paraissent encourageantes avec une hausse de 15 % ayant été enregistrée pour atteindre Rs 36,2 milliards. Les exportations de produits alimentaires ont fait un bond de 12 % par rapport à la valeur du premier semestre 2010, se chiffrant à Rs 9,7 milliards. Les recettes sucrières ont augmenté de 40,6 %. En revanche, les exportations de produits de la mer ont diminué de 2 %. Côté produits manufacturés, le textile et l’habillement a affiché une hausse de 14,8 %. Quant aux exportations de machines et d’équipements de transport, une baisse de 3,1 % à Rs 784 millions a été notée.
Les principaux marchés de Maurice pour le premier semestre 2011 ont été, dans l’ordre : le Royaume Uni (une part de 21,8 %), la France (15,9 %), les Etats Unis §9,9 %), l’Espagne (7,7 %), l’Italie (7,6 %), l’Afrique du Sud (6,7 %) et Madagascar (6,5 %). Le BCS signale une croissance de 62,3 % des exportations vers l’Afrique du Sud alors que l’Espagne a réalisé un taux de progression de 50,5 %.