Le déficit de notre commerce extérieur s’est définitivement creusé en 2011. Sur la base de données préliminaires rendues publiques en fin de semaine par Statistics Mauritius, le déficit tournerait autour de Rs 73 milliards, contre Rs 65,8 milliards en 2010 et Rs 56,8 milliards en 2009.
Selon les données de Statistics Mauritius, les exportations mauriciennes ont augmenté l’année dernière, mais cette progression a été insuffisante pour compenser la hausse des importations. Les exportations entre janvier et septembre 2011 se sont élevées à Rs 56,3 milliards, alors qu’en octobre, novembre et décembre 2011, elles ont atteint Rs 6,2 milliards, Rs 5,8 milliards et Rs 6,4 milliards respectivement, portant le total pour l’année à Rs 74,7 milliards. Pour ce qui est des importations, les trois premiers trimestres ont été marqués par une facture se chiffrant à Rs 105,7 milliards alors que les mois d’octobre (Rs 14,2 milliards), novembre (Rs 13,6 milliards) et décembre (Rs 14,5 milliards) se sont soldés par des importations accrues avec, pour conséquence, des coûts annuels d’environ Rs 148,1 milliards.
Le déficit estimé provisoirement à Rs 73,4 milliards pour l’année écoulée est inférieur aux prévisions (Rs 79 milliards) faites par Statistics Mauritius en novembre 2011 au moment de la publication des données couvrant la période janvier-septembre. Statistics Mauritius avait alors pensé que les exportations et importations se monteraient à Rs 76 milliards et Rs 155 milliards respectivement.
Statistics Mauritius a publié hier un relevé sur l’évolution de notre commerce extérieur en décembre 2011, bulletin qui montre que le déficit commercial a atteint Rs 8,1 milliards, soit un niveau largement supérieur à celui de décembre 2010 (près de Rs 6 milliards). Cette progression de 35,9% du déficit est attribuable aux effets combinés d’une croissance de 8,6% des importations et d’un repli de 13,6% des exportations comparativement aux niveaux enregistrés en décembre 2010.
Le tableau des importations par catégorie de produits fait apparaître que les coûts des produits alimentaires (de Rs 2,3 milliards à Rs 2,6 milliards), des produits pétroliers (de Rs 3 milliards à Rs 3,4 milliards) et des machines et équipements de transport (de Rs 2,6 milliards à environ Rs 3 milliards) ont pris l’ascenseur. Statistics Mauritius rapporte que les importations de produits manufacturés classés principalement par matériaux ont diminué d’environ Rs 300 millions pour passer à Rs 2,1 milliards.
Les exportations de produits alimentaires fabriqués à Maurice ont chuté en décembre pour s’établir à Rs 1,9 milliard (-Rs 500 millions). La valeur des articles manufacturés – dont les produits textiles et d’habillement – a également baissé, mais légèrement cette fois, pour s’élever à un peu moins de Rs 2,8 milliards. Elle était cependant au-dessus de celle de novembre (Rs 2,4 milliards). L’approvisionnement des navires a rapporté Rs 5,7 milliards, contre Rs 6,3 milliards en décembre 2010. Au niveau des partenaires commerciaux, l’Inde a vendu pour Rs 3,8 milliards de produits à Maurice en décembre 2011, précédant la Chine (Rs 2 milliards), la France (Rs 1,2 milliard), l’Afrique du Sud (Rs 832 millions) et l’Espagne (Rs 584 millions). À l’exception de l’Afrique du Sud, les autres fournisseurs précités ont accru leurs exportations. Les principaux marchés des exportateurs mauriciens en décembre 2011 ont été, dans l’ordre : le Royaume-Uni (Rs 1 milliard), la France (Rs 924 millions), les États-Unis (Rs 555 millions), l’Italie (492 millions) et l’Afrique du Sud (Rs 413 millions). Ces trois derniers pays, contrairement aux deux autres, ont augmenté leurs achats.