Le déficit de notre commerce extérieur s’est élevé à environ Rs 6,1 milliards en août 2013 comparativement à près de Rs 7,7 milliards pour le mois correspondant de 2012, soit une baisse de 20,7%. C’est ce qu’indique le dernier relevé mensuel sur nos échanges commerciaux publié, hier, par Statistics Mauritius.
Les données de Statistics Mauritius confirment la tendance au repli du déficit commercial notée ces derniers mois. Le relevé de juillet 2013 avait indiqué une réduction de 15% du déficit par rapport au mois correspondant de l’année dernière, soit Rs 5,2 milliards contre Rs 6,2 milliards. Pour le mois d’août 2013, Statistics Mauritius rapporte une progression de 18% des exportations totales en valeur FOB (Free-on-Board), les recettes grimpant de Rs 6,5 milliards à Rs 7,7 milliards, une performance attribuable dans une grande mesure à l’augmentation des revenus provenant de l’approvisionnement des navires en carburants et autres produits. Les revenus sous l’item « Ship stores and bunkers » se sont élevés à Rs 1,2 milliard contre Rs 587 millions en août 2012. De plus, les réexportations se sont améliorées, rapportant Rs 1,3 milliard par rapport à Rs 953 millions pour le même mois de l’année écoulée.
Les exportations de produits alimentaires se sont chiffrées à Rs 2,6 milliards contre Rs 2,2 milliards en août 2012. La valeur des produits manufacturés divers (dont les produits d’habillement) a connu une baisse d’environ Rs 100 millions pour s’élever à Rs 2,6 milliards. Selon Statistics Mauritius, le Royaume Uni venait en tête des marchés d’exportation avec des achats de Rs 993 millions. La France (Rs 718 millions) était en deuxième position, précédant l’Italie (Rs 649 millions), les États-Unis (Rs 648 millions) et l’Afrique du Sud (Rs 613 millions). A l’exception des États-Unis, tous les autres marchés précités ont enregistré une hausse des exportations.
Les importations en août 2013 ont diminué de 2,8% pour se chiffrer à Rs 13,8 milliards. La valeur des importations de produits alimentaires a accusé une augmentation conséquente, passant de Rs 2,5 milliards à Rs 3,3 milliards. Cette hausse a été grandement compensée par la réduction de la facture de produits pétroliers : de Rs 3,5 milliards à Rs 2,6 milliards. On constate également une légère baisse des importations de machines et d’équipement de transport et des produits manufacturés « classified chiefly by material ».
Malgré le réduction des importations de produits pétroliers, l’Inde s’est maintenu en tête des pays fournisseurs, nos achats de ce pays se situant à environ Rs 3 milliards. La Grande Péninsule précédait la Chine (Rs 1,9 milliard), la France (Rs 1 milliard), l’Espagne (Rs 803 millions) et l’Afrique du Sud (Rs 711 millions).