Statistics Mauritius a, dans un relevé semestriel de notre commerce extérieur rendu public ce matin, revu à la baisse l’estimation du déficit commercial annoncée en mai dernier, la ramenant de Rs 84 milliards à Rs 81 milliards. Statistics Mauritius estime que les exportations totales rapporteraient Rs 91 milliards au lieu de Rs 88 milliards comme indiqué il y a trois mois alors que le coût des importations serait de l’ordre de Rs 175 milliards (montant inchangé).
Les données officielles pour la période janvier-juin 2014 montrent que les exportations totales ont rapporté Rs 45,3 milliards comparativement à Rs 42,1 milliards pour la période correspondante de 2013. Les recettes des export oriented enterprises ont augmenté de près de Rs 460 millions pour atteindre Rs 23,5 milliards. Statistics Mauritius indique que la valeur des exportations domestiques a progressé légèrement (de Rs 28, 8 milliards à Rs 29, 2 milliards) alors que celle des réexportations a fait un bond important, passant de Rs 5,2 milliards à Rs 9 milliards. Côté importations, la facture pour le premier semestre 2014 s’est chiffrée à Rs 77,5 milliards contre Rs 76,4 milliards pour le semestre correspondant de l’année dernière. Il faut noter que les importations de matières premières et d’équipement par les entreprises tournées vers l’exportation ont diminué d’environ Rs 1 milliard pour s’établir à Rs 13 milliards.
Le bilan semestriel des exportations fait voir que la valeur des produits alimentaires a baissé de 5,1 % cette année pour atteindre Rs 12,7 milliards. Un repli des recettes sucrières (-13,6 %) et des produits de la mer (-3,7 %) a été constaté. En revanche, l’exportation de macaques a rapporté plus (+ 54,2 %). Pour ce qui est des produits textiles et d’habillement, les recettes ont augmenté de 7,7 %, fait ressortir Statistics Mauritius. De même, la valeur des autres produits manufacturés a pris une courbe ascendante. On observe, entre autres, celles des pierres précieuses et semi-précieuses (+ 53,2 %) et des fils/tissus (+ 10,8 %).
Plus de la moitié de nos exportations ont été acheminées vers les pays européens. Les acheteurs européens ont absorbé 52,4 % de nos exportations pour un montant de l’ordre de Rs 20 milliards. Le Royaume Uni est resté le premier marché avec Rs 5,4 milliards d’importations, soit 14 % du total. Les autres marchés importants ont été, dans l’ordre, la France (13 %), les États-Unis (10,5 %), l’Italie (8,5 %), Madagascar (6,9 %) et l’Afrique du Sud (6,6 %). Selon le relevé de Statistics Mauritius, les exportations semestrielles vers les États-Unis (+ 24 %), Madagascar + 21,8 %) et la France (+ 12,3 %) ont été en hausse. Par contre, elles ont fléchi concernant le Royaume Uni (-14,4 %), l’Italie (11,2 %) et l’Afrique du Sud (-10,5 %).
Passant ensuite en revue les importations du pays pendant le premier semestre de cette année, Statistics Mauritius rapporte une faible croissance (+ 1,5 %) à Rs 77,5 milliards. Ces importations étaient constituées, entre autres, des machines et équipements de transport (Rs 16,8 milliards, soit 21,6 % du total), produits pétroliers (Rs 16,6 milliards, 21,4 %) et produits manufacturés classifiés par matériaux (Rs 12,8 milliards, 16,5 %). La facture de produits alimentaires a tourné autour de Rs 14 milliards, soit en légère réduction (-3,3 %) comparativement au niveau enregistré pour les premiers six mois de 2013. Les coûts des produits laitiers, du riz, des céréales et de la viande importés ont pris l’ascenseur.
Quant aux produits pétroliers, la note d’importation a diminué de 10,5 % pour se situer à Rs 16,6 milliards. Par contre, ajoute Statistics Mauritius, la valeur des machines/équipements de transport (+ 27,2 %), des pierres précieuses et semi-précieuses (+ 17,6 %) et de l’équipement de télécommunications (+ 163,9 %) a augmenté.
Côté fournisseurs, l’Inde occupait toujours la première place, nos achats de ce pays s’élevant à Rs 18,3 milliards contre Rs 20 milliards pour le premier semestre de 2013. La Chine avait vendu pour Rs 11,7 milliards (+ Rs 1,1 milliard) de produits divers à Maurice. Les importations de la France ont également été en croissance à Rs 6,4 milliards (+ Rs 336 millions).