La balance commerciale pour le mois de mai 2013 a été déficitaire de Rs 5,3 milliards, soit d’un montant inférieur à celui enregistré pour la période correspondante de 2012 (Rs 6,6 milliards). Cette réduction du déficit est due principalement à une baisse des importations. C’est ce qu’indique le dernier relevé mensuel publié ce matin par Statistics Mauritius.
Le rapport de Statistics Mauritius montre une facture pétrolière en forte baisse, la valeur totale des importations passant de Rs 3,8 milliards en mai 2012 à Rs 2 milliards en mai 2013. Les importations de machines et autre équipement de transport ont également subi un repli à Rs 2,6 milliards (-Rs 247 millions). En revanche, le coût des produits alimentaires a grimpé de Rs 1,9 milliard à Rs 2,3 milliards. Maurice a aussi importé plus de produits manufacturés classifiés « by material », la facture progressant de Rs 208 millions pour atteindre Rs 2,5 milliards.
Pour ce qui est des exportations, on observe que la valeur des produits manufacturés divers (dont les produits d’habillement) a subi une légère réduction, se chiffrant à Rs 2,4 milliards (-Rs 49 millions) alors que les recettes pour les produits alimentaires n’ont pas beaucoup évolué, tournant autour de Rs 2,1 milliards.
Les principaux marchés à l’exportation ont été, dans l’ordre, le Royaume-Uni avec Rs 1 milliard (- Rs 124 millions), la France, Rs 869 millions (+Rs 45 millions), l’Italie, Rs 624 millions (+Rs 203 millions), les États-Unis, Rs 529 millions (+Rs 30 millions), et l’Afrique du Sud, Rs 447 millions (+Rs 29 millions). Les principaux pays fournisseurs ont été l’Inde, Rs 2,4 milliards (-Rs 1,6 milliard, repli expliqué par une facture pétrolière réduite), la Chine, Rs 2,3 milliards (+Rs 70 millions), la France, Rs 944 millions (+Rs 7 millions), l’Afrique du Sud, Rs 897 millions (+886 millions), et l’Espagne, Rs 418 millions (+Rs 206 millions).
Notons qu’en avril 2013, la balance commerciale avait accusé un déficit de Rs 6,3 milliards, les importations et exportations atteignant Rs 13 milliards et Rs 6,7 milliards respectivement.