Le déficit de notre commerce extérieur pour janvier 2013 a atteint Rs 6,2 milliards, soit légèrement moins que le niveau enregistré pour le mois correspondant de 2012 (Rs 6,4 milliards). Mais comparativement à décembre 2012 (Rs 5,1 milliards), il s’est creusé. C’est ce qu’indique Statistics Mauritius dans son relevé mensuel rendu public en cette fin de semaine.
Les recettes d’exportation pour le premier mois de l’année se sont accrues de 7 % par rapport à janvier 2012 pour s’élever à Rs 5,8 milliards. Les données officielles montrent que les exportations domestiques ont été à la hausse, se chiffrant à Rs 4,2 milliards (+Rs 442 millions). La répartition des recettes par groupes de produits montre que l’agroalimentaire a réalisé une meilleure performance comparativement à janvier 2012, ses recettes passant de Rs 1,5 milliard à près de Rs 2,1 milliards. Les exportations de produits de la mer ont probablement contribué à l’augmentation des revenus sous ce chapitre. Cependant, du côté des produits manufacturés divers, qui incluent les articles d’habillement, les résultats ont été inférieurs à ceux du mois correspondant de l’année écoulée : soit Rs 2,1 milliards contre Rs 2,3 milliards.
Statistics Mauritius rapporte, par ailleurs, une progression des exportations de machines et équipement de transport (+Rs 68 millions à Rs 172 millions) et des produits chimiques (+ Rs 28 millions à Rs 178 millions). Les exportations vers les quatre premiers marchés de Maurice ont augmenté en janvier 2013 en comparaison à janvier 2012 : Royaume-Uni (de Rs 805 millions à Rs 947 millions), France (de Rs 545 millions à Rs 699 millions), Italie (de Rs 437 millions à Rs 522 millions) et Afrique du Sud (de Rs 372 millions à Rs 492 millions). En revanche, les États-Unis, qui sont en cinquième position, affichent une baisse (de Rs 555 millions à Rs 437 millions).
Les importations mauriciennes en janvier 2013 ont totalisé Rs 12 milliards, ne progressant que de 1,3 % par rapport au mois correspondant de 2012. Selon Statistics Mauritius, les achats de carburant ont été plus importants, s’élevant à Rs 2,9 milliards (Rs 2,1 milliards en janvier 2012). Les importations de machines et d’équipement de transport ont diminué d’environ Rs 1,2 milliard pour passer à Rs 2 milliards. Pour ce qui est des produits alimentaires, la facture a légèrement augmenté pour se situer à Rs 2,2 milliards alors que dans le cas des manufacturés classifiés par matériaux, la situation est restée stable.
Chez les fournisseurs, l’Inde s’est retrouvée largement en tête, les importations de ce pays se chiffrant à Rs 3,1 milliards contre Rs 2,3 milliards en janvier 2012). La Chine est deuxième avec Rs 1,6 milliard (+Rs 38 millions), précédant la France (Rs 823 millions contre Rs 1,3 milliard à la même période de l’année dernière), l’Afrique du Sud (Rs 618 millions contre Rs 748 millions) et l’Argentine (dont les exportations vers Maurice ont fait un bond remarquable, passant de Rs 168 millions à Rs 505 millions).
Rappelons que selon les prévisions préliminaires de Statistics Mauritius, le déficit commercial pour 2013 pourrait atteindre environ Rs 90 milliards contre Rs 80,6 milliards en 2012. De plus, selon la Banque de Maurice, le niveau des réserves brutes internationales du pays représentait cinq mois d’importation à fin février 2013. Cette estimation était basée sur la valeur des importations en 2012. La banque centrale s’est fixée pour objectif de porter ce niveau de couverture des importations à six mois.