Les échanges commerciaux avec l’extérieur se sont soldés par un déficit de l’ordre de Rs 74 milliards en 2015, soit une baisse de 4,3% par rapport au niveau enregistré en 2014 (Rs 77,3 milliards). C’est ce que révèle le dernier relevé rendu public hier par Statistics Mauritius. Ce dernier prévoit une légère remontée du déficit pour cette année, son estimation étant de Rs 76 millions, les importations et exportations devant tourner autour de Rs 171 milliards et Rs 95 milliards respectivement.
Les données de Statistics Mauritius indiquent que la valeur des exportations de marchandises ont augmenté en 2015, atteignant Rs 86,1 milliards par rapport à Rs 81,2 milliards en 2014. Les exportations domestiques ainsi que les réexportations se sont accrues, se chiffrant à Rs 59,2 milliards et Rs 26,9 milliards respectivement. En revanche, les recettes d’approvisionnement des navires ont considérablement diminué, passant de Rs 13,6 milliards à Rs 8 milliards (la baisse du prix du carburant a, selon toute probabilité, provoqué ce repli). Par conséquent, le pays termine l’année avec des recettes totales de Rs 94,1 milliards, contre Rs 94,8 milliards en 2014.
Selon Statistics Mauritius, les exportations sucrières ont rapporté près de Rs 7,7 milliards, soit Rs 52 millions de moins que l’année précédente. Léger recul également des recettes provenant de la vente des produits de la mer (de Rs 13,9 milliards à Rs 13,5 milliards). En revanche, on note une progression des exportations de produits d’habillement (de Rs 24,6 milliards à Rs 25,9 milliards) et des matières premières textiles (fils et tissus), dont les recettes ont grimpé de Rs 3,7 milliards à Rs 3,8 milliards. S’agissant des perles et autres pierres précieuses et semi-précieuses, le montant a été en hausse (de Rs 3,6 milliards à Rs 4,2 milliards). Quant aux produits du secteur de la bijouterie, les exportations se sont élevées à un peu plus de Rs 1,5 milliard, comme en 2014. Statistics Mauritius remarque également que sous l’item “Machinery and transport equipment”, la valeur s’est accrue de 14,7% à Rs 13,3 milliards, et ce grâce à une augmentation dans les réexportations d’équipement et accessoires de téléphone.
Pour ce qui est des marchés, le Royaume-Uni s’est maintenu à la première place avec des achats totalisant Rs 10,8 milliards (-Rs 50 millions), précédant les Émirats Arabes Unis avec Rs 10,7 milliards (+Rs 2,1 milliards), les Etats-Unis à Rs 9,1 milliards (+Rs 0,6 milliard), la France à Rs 8,1 milliards (-Rs 1,1 milliard) et l’Afrique du Sud à Rs 7,5 milliards (+ Rs 0,7 milliard). L’Europe est restée le premier grand marché de Maurice avec une part de 42,1% dans nos exportations.
Côté importations, la facture totale de 2015 a diminué, passant de Rs 172 milliards à Rs 168,1 milliards. Les importations de produits alimentaires ont augmenté, se chiffrant à Rs 32,5 milliards (+ Rs 1,2 milliard). Les produits manufacturés classifiés principalement “by material” ont coûté plus, s’élevant à Rs 30 milliards (+ Rs 2,4 milliards). La valeur des importations de produits chimiques et autres a également pris l’ascenseur, passant de Rs 13,5 milliards à Rs 14,2 milliards, une situation expliquée par des coûts plus importants pour les produits médicinaux et pharmaceutiques. Les données officielles montrent par ailleurs que la facture pétrolière a connu une réduction conséquente, passant de Rs 32,9 milliards à Rs 25,4 milliards. Une baisse notable (-Rs 840 millions à Rs 41,2 milliards) a aussi été signalée au niveau des importations de machines et d’équipement de transport du fait qu’il n’y a pas d’achats importants de bateaux.
S’agissant des fournisseurs, la Chine a ravi la première place à l’Inde, avec des ventes de l’ordre de Rs 30,3 milliards, contre Rs 29,8 milliards à la Grande Péninsule. Les importations de l’Inde ont beaucoup diminué du fait d’une facture pétrolière moins élevée. Derrière ces deux pays, on retrouve la France à Rs 11,9 milliards (-Rs 1,1 milliard), l’Afrique du Sud à Rs 11,1 milliards (-Rs 221 millions) et le Vietnam à Rs 7,4 milliards (+Rs 1,3 milliard).