Statistics Mauritius a confirmé ce matin une baisse du déficit de la balance commerciale pour 2013, le montant s’élevant à Rs 77,5 milliards contre Rs 81,3 millions en 2012. Ce recul est expliqué par une hausse de 10,7% des exportations générales à Rs 88,1 milliards alors que les importations ont grimpé à un rythme moins rapide, soit de 2,9% pour atteindre Rs 165,7 milliards.
Le bilan publié par Statistics Mauritius indique que la progression des exportations l’année dernière est en grande partie due aux recettes accrues provenant des ventes de machines et équipements de transport (+53,7%), de carburants et autres produits destinés aux navires (+31,7%), de sucre (+16,6%), de produits de la mer (+14,7%), entre autres. Le gros des exportations était constitué de produits d’habillement (Rs 23,4 milliards sur un total de Rs 88,1 milliards), de carburant et autres produits pour les navires (Rs 16,2 milliards), de produits de la mer (Rs 14,6 milliards) et de sucre (Rs 9,5 milliards). Statistics Mauritius relève que les exportations domestiques (66% des exportations totales) ont connu une hausse de 4,8% pour s’élever à Rs 58,2 milliards alors que les réexportations ont augmenté de 16,1% pour se chiffrer à Rs 13,7 milliards.
La répartition des exportations par catégorie de produits fait voir que : la valeur des produits alimentaires a crû de 12,8% pour atteindre Rs 27,2 milliards, le sucre et les produits de la mer enregistrant une hausse de 16,6% et de 14,7% respectivement ; la valeur des produits d’habillement a été de l’ordre de Rs 23,4 milliards, soit une baisse de 2,1% comparativement à 2012 ; celle des machines et équipements de transport a augmenté de 53,7% grâce à des exportations plus élevées d’équipement de télécommunications ; les exportations de perles/pierres précieuses et semi-précieuses ont enregistré une croissance de 32,9%.
Au niveau des marchés, le Royaume Uni s’est accroché à sa première place avec un montant de près de Rs 12 milliards, soit 16,6% de nos exportations totales. La France s’est retrouvée deuxième avec 11,9% devant les États Unis (10,1%), l’Italie (9%), l’Afrique du Sud (8,4%), Madagascar (6,3%) et l’Espagne (5,8%) en termes de part de marché. Cependant, les données officielles indiquent que les exportations vers le Royaume Uni, la France, l’Afrique du Sud, Madagascar et l’Espagne ont diminué alors que la tendance a été positive du côté des marchés américain et italien.
S’agissant des importations, la hausse de 2,9% notée en 2013 (Rs 165,7 milliards) est expliquée dans une bonne mesure par les factures plus élevées des produits alimentaires (+5,9% à Rs 31,5 milliards) dont celle du riz (+15,5%), du blé (+18,44%), de légumes/fruits (+11,5%), de produits de la mer (+8,2%) et de viande (+6,6%) ; des carburants/lubrifiants (+4% à R 35,9 milliards). Quant aux importations de perles/pierres précieuses et semi-précieuses et de tissus en coton, elles ont accusé une hausse de 27% et de 14,5% respectivement.
L’Inde consolide sa première place au niveau des pays fournisseurs avec un montant de l’ordre de Rs 40 milliards en 2013 contre Rs 37,2 milliards en 2012. Elle est suivie de la Chine avec Rs 24,3 milliards (Rs 25,8 milliards en 2012) et la France avec Rs 13,4 milliards (montant inchangé).
Se basant sur les tendances passées et les indications provenant de différentes sources, Statistics Mauritius estime que les exportations totales en 2014 (incluant les recettes provenant de l’approvisionnement des navires) rapporteraient Rs 91 milliards alors que le coût total des importations pourrait se chiffrer à Rs 175 milliards, laissant ainsi un déficit de Rs 84 milliards.