Le déficit de la balance commerciale pour 2014 devrait tourner autour de Rs 74 milliards, soit en dessous du montant enregistré en 2013 (Rs 77,5 milliards). C’est ce que laissent entrevoir les dernières données rendues publiques hier par Statistics Mauritius. Celle-ci avait prévu, en novembre dernier que notre commerce extérieur serait déficitaire d’environ Rs 76 milliards en 2014.
Le relevé de Statistics Mauritius concernant nos échanges commerciaux en décembre 2014 indique un déficit estimé provisoirement à Rs 9,1 milliards, ce qui porterait à Rs 24 milliards le déficit pour le dernier trimestre de l’année écoulée. En comptabilisant le déficit pour la période janvier-septembre 2014 (Rs 50,1 milliards), le montant total pour l’année passerait à Rs 74,1 milliards. Statistics Mauritius publiera dans quelques jours les données complètes sur notre commerce extérieur en 2014.
Quant aux échanges commerciaux pour le mois de décembre 2014, les premières estimations de Statistics Mauritius tendent à montrer que les exportations totales ont augmenté d’environ Rs 250 millions comparativement à décembre 2013 pour atteindre Rs 8,4 milliards. Cette hausse est expliquée en grande partie par la progression des réexportations qui sont passées de Rs 1,6 milliard à Rs 2,4 milliards. Les données officielles indiquent une baisse des exportations de produits alimentaires (de Rs 2,4 milliards à Rs 1,9 milliard) compensée par une augmentation des exportations de produits manufacturés divers dont le textile (+Rs 46 millions à Rs 2,7 milliards) et de machines et équipements de transport (de Rs 491 millions à Rs 1,2 milliard).
Côté importations, la facture s’est alourdie, passant de Rs 16,8 milliards en décembre 2013 à Rs 17,5 milliards en décembre 2014. Le coût des importations de produits alimentaires a grimpé (de Rs 2,7 milliards à Rs 3 milliards). Il en est de même pour les machines et équipements de transport dont le téléphone portable (de Rs 4,2 milliards à Rs 6,1 milliards). En revanche, Maurice a diminué ses importations de produits pétroliers (de Rs 3,8 milliards à Rs 1,9 milliard).
Malgré le fort repli de notre facture pétrolière, l’Inde s’est maintenue à la première place des pays fournisseurs avec des ventes totalisant près de Rs 4,1 milliards. La Chine a occupé la deuxième place avec Rs 3,1 milliards, les importations de ce pays ayant augmenté. Les autres principaux fournisseurs ont été, dans l’ordre : l’Afrique du Sud (Rs 1,1 milliard), la France (Rs 1 milliard) et le Vietnam (Rs 632 millions).
La croissance dans les réexportations de téléphones portables vers les Émirats Arabes Unis a permis à ce pays de demeurer le premier marché de Maurice en décembre 2014 avec des achats de l’ordre de Rs 1,1 milliard (quatre fois le montant enregistré en décembre 2013). Les Émirats ont précédé le Royaume Uni (Rs 993 millions), les États-Unis (Rs 793 millions), la France (Rs 596 millions) et l’Afrique du Sud (Rs 447 millions).