La hausse des exportations totales, indique Statistics Mauritius, n’a pas permis de compenser la progression des importations. Les recettes en juillet 2014 ont été de l’ordre de Rs 8,1 milliards par rapport à Rs 7,8 milliards en juillet 2013. Cette progression est en grande partie attribuable à la forte croissance (près de 100 %) des réexportations qui ont rapporté Rs 2,1 milliards. Les exportations domestiques ont diminué d’environ Rs 100 millions pour se chiffrer à Rs 5 milliards alors que les recettes d’approvisionnement des navires ont aussi accusé une baisse pour atteindre Rs 1 milliard (-Rs 536 millions).
Selon les données officielles, les recettes d’exportation de produits alimentaires se sont chiffrées à Rs 2,1 milliards contre Rs 2,2 milliards en juillet 2013. Les produits manufacturiers divers incluant les produits d’habillement ont rapporté Rs 2,7 milliards, augmentant de seulement Rs 84 millions. Par contre, l’exportation de machines et d’équipement de transport a fortement augmenté, atteignant Rs 1,1 milliard contre Rs 372 millions en juillet 2013.
Concernant les importations, la facture des produits alimentaires a grimpé d’environ Rs 500 millions pour passer à Rs 3,1 milliards. Celles des machines et d’équipement de transport ont également augmenté, passant de Rs 2,8 milliards à Rs 3,8 milliards. S’agissant des produits pétroliers, une hausse de l’ordre de Rs 200 millions a été enregistrée, le coût total se situant à Rs 2,1 milliards.
La Chine, indique Statistics Mauritius, a ravi la première place des pays fournisseurs à l’Inde. Nos importations de la Chine ont coûté Rs 2,6 milliards en juillet 2014 (Rs 2,2 milliards en juillet 2013) contre Rs 2,4 milliards (- Rs 68 millions) pour la Grande Péninsule. Baisse également des importations de la France (Rs 1,2 milliard) alors que celles de l’Afrique du Sud progressent à Rs 1,1 milliard.
Pour ce qui est des marchés d’exportation, le Royaume-Uni s’est maintenu à la première place avec Rs 979 millions, précédant la France (Rs 838 millions), les Émirats Arabes Unis (Rs 816 millions), les États-Unis (Rs 763 millions) et l’Italie (Rs 489 millions). La valeur des exportations vers les Émirats Arabes Unis a été multipliée par huit.