Le déficit de notre commerce extérieur pour cette année serait d’un niveau inférieur (- 1,9%) à celui de 2013. Selon Statistics Mauritius, ce déficit s’élèverait en 2014 à environ Rs 76 milliards, contre Rs 77,5 milliards l’année dernière.  
Sur la base des données concernant nos échanges commerciaux pour les trois premiers trimestres de 2014 et des informations obtenues de diverses sources quant à l’évolution de la situation pour le dernier trimestre, Statistics Mauritius prévoit que les exportations totales rapporteraient environ Rs 99 milliards au lieu de Rs 94 milliards, comme estimé dans son dernier bilan publié en août 2014. Comparativement à 2013, les recettes d’exportation augmenteront de Rs 11 milliards. S’agissant des importations, Statistics Mauritius indique que la facture serait de l’ordre de Rs 175 milliards, soit le même montant annoncé en août dernier. Par rapport à 2013, le coût total des importations augmenterait de Rs 9,4 milliards.
Les données officielles concernant notre commerce extérieur pour le troisième trimestre 2014 indiquent un déficit de Rs 19,3 milliards, ce qui constitue une progression de seulement 1,5% par rapport à celui enregistré pour la même période de l’année écoulée. Les exportations de juillet à septembre 2014 se sont chiffrées à Rs 26,2 milliards, soit en hausse de 17,2% par rapport au montant pour la période correspondante de 2013. Cette croissance, fait-on ressortir, est due à la hausse des réexportations de produits de télécommunications, dont les téléphones portables. La valeur de ces réexportations est passée de Rs 422 millions à environ Rs 3,5 milliards.
Statistics Mauritius annonce que les entreprises tournées vers l’exportation ont enregistré des recettes de Rs 12,1 milliards au cours de ce même trimestre, soit une augmentation de 0,5%, comparativement à la performance pour la même période de 2013. Les Émirats Arabes Unis se sont démarqués en tant que marché, affichant une croissance de 675,2% (expliquée principalement par des exportations accrues de téléphones portables). Les exportations vers  les États-Unis ont augmenté de 23,3%, vers la France de 10% et le Royaume-Uni de 0,3%. Par contre, elles ont reculé concernant les marchés italiens (- 19,6%) et sud-africains (- 1,7%).
Pour ce qui est des importations, la facture a été plus importante : Rs 45,6 milliards contre Rs 42 milliards pour le trimestre correspondant de 2013. Le coût des importations des produits pétroliers raffinés a tourné autour de Rs 7,4 milliards, soit 8,3% de plus que le montant enregistré pour la même période de l’année dernière. L’Inde et la France, nos deux principaux fournisseurs, ont vu leurs exportations diminuer de 6,1% et 4,8% respectivement alors que la Chine a amélioré sa performance (+ 19%).