Pour booster l’économie et faciliter le commerce, le ministre des Finances propose de réduire le délai en vue de l’obtention du Building and Land Use Permit. Ainsi, toutes les demandes d’application pour la construction d’un espace commercial excédant 150 mètres carrés devront être faites en ligne, et les collectivités locales n’auront qu’un délai de huit jours pour réclamer des informations additionnelles au demandeur.
Le ministre de Finances a aussi annoncé un amendement au Property Development Scheme afin d’enlever la limite maximale de 50 arpents exigée; l’enlèvement des exigences de vendre des unités résidentielles uniquement aux Mauriciens et aussi la révision de la superficie maximum actuelle exigée pour une villa de la moitié d’un arpent à 1.25 arpents. Aussi, afin d’ouvrir l’horizon économique, le ministre des Finances a annoncé la non-restriction sur l’accès aux propriétés commerciales et appartements pour les non-résidents en amendant la Property Restriction Act. Le ministre des Finances devait aussi annoncer la concrétisation de placer une ambassade à Riyad et un consulat à Jeddah, en Arabie Saoudite. Ces corps diplomatiques amélioreront la communication entre les deux pays et contribueront à une sécurité accrue à l’intention des Mauriciens séjournant en Arabie Saoudite. Un consulat à la réunion fait aussi partie du projet du ministre des Finances pour améliorer le contact diplomatique entre Maurice et l’île soeur. Pour étoffer le corps diplomatique, le ministre des Finances a annoncé le recrutement de sept conseillers additionnels pour les affaires économiques en plus de ceux déjà en poste à Paris, New Delhi et Johannesburg. Le ministre des Finances a aussi fait état de l’établissement de Special Economic Zones suite à un accord signé avec le Sénégal, Madagascar et le Ghana et du fait que 40 hectares de terres ont déjà été alloués par le Sénégal.