Les échanges commerciaux entre Maurice et les pays membres du Marché Commun d’Afrique australe et orientale (COMESA) ont laissé une balance favorable de Rs 468 millions au premier nommé pour les six premiers mois de l’année, soit un montant inférieur à celui enregistré (Rs 1,1 milliard) pour la période correspondante de 2012 (Rs 1,1 milliard). Pour ce qui est du commerce avec les pays de la Southern African Development Community (SADC), on observe un approfondissement du déficit : de Rs 469 millions à Rs 1,2 milliards.
Selon Statistics Mauritius, les exportations mauriciennes vers ses partenaires du COMESA se sont élevées à environ Rs 3,1 milliards sur la période janvier-juin 2013, soit plus ou moins le même niveau réalisé pour la période correspondante de 2012. Madagascar s’est retrouvée largement en tête des pays acheteurs de produits mauriciens avec un montant de Rs 2,1 milliards, précédant les Seychelles (Rs 410,3 millions), le Kenya (Rs 231,5 millions), les Comores (Rs 64,6 millions) et le Rwanda (Rs 60,3 millions). Les principaux pays fournisseurs de Maurice au sein du COMESA ont été, dans l’ordre : Seychelles (Rs 719,7 millions), Kenya (Rs 664,7 millions), Égypte (Rs 466,4 millions), Madagascar (Rs 303,9 millions) et Swaziland (Rs 131,7 millions).
Une comparaison avec des données préliminaires recueillies par Statistics Mauritius pour le premier semestre 2012 indique que les exportations vers la Grande île sont demeurées stables autour de Rs 2,1 milliards alors que les Seychelles (Rs 460,1 millions) ont réduit leurs importations de Maurice. Le Kenya, en revanche, a acheté plus de produits locaux. Maurice a par ailleurs augmenté ses importations des Seychelles mais a réduit ses achats d’Égypte.
Au niveau de la SADC, le premier semestre 2013 a été marqué par des importations de Rs 6,8 milliards et des exportations de Rs 5,6 milliards, laissant un déficit de Rs 1,2 milliard. Pour la même période en 2012, les importations et exportations mauriciennes de la SADC ont été de l’ordre de Rs 6,2 milliards et Rs 5,8 milliards respectivement.
L’analyse des données par pays fait voir que les importations d’Afrique du Sud ont grimpé, passant de Rs 4,8 milliards à Rs 4,9 milliards. Les Seychelles se sont retrouvées à la deuxième place des pays fournisseurs, nos importations de ce pays atteignant environ Rs 720 millions contre Rs 89 millions pour la période janvier-juin 2012. On relève également une chute de nos importations du Mozambique, de Rs 257,8 millions.
S’agissant des exportations vers la SADC, l’Afrique du Sud a conservé sa place de leader avec Rs 2,8 milliards, soit presque le même montant enregistré pour la période correspondante de 2012. Les exportations vers Madagascar n’ont également pas subi de modification importante.
Par ailleurs, Statistics Mauritius rapporte des activités moins intenses dans le port franc pour le premier semestre de 2013. Les importations totales des opérateurs de ce secteur se sont chiffrées à Rs 3,5 milliards, soit 30,4 % de moins que pour la période correspondante de 2012. De plus, les réexportations ont accusé une baisse de 6,6 % pour s’élever à près de Rs 3,4 milliards.
Le port franc a au cours des premiers six mois de 2013 importé pour Rs 961 millions de produits de la mer, cela Rs 872 millions l’année dernière. Les importations de boissons et de tabac ont diminué sensiblement, passant de Rs 897 millions à Rs 1 185 millions. Il en a été de même pour les machines et équipement de transport (de Rs 1,6 milliard à Rs 840 millions). Concernant les réexportations, celles des produits de la mer ont augmenté (de Rs 833 millions à Rs 1 milliard). Une progression a été aussi enregistrée pur ce qui est des produits chimiques (de Rs 604 millions à Rs 718 millions). Par contre, la valeur des machines et équipement de transport (de Rs 484 millions à Rs 375 millions) et des produits d’habillement (de Rs 239 millions à Rs 135 millions) a diminué.