Comme annoncé dans l’édition d’hier du Mauricien, le “commingling” est désormais une réalité dans le paysage du betting à Maurice. En effet, Automatic Systems Ltd (ASL) qui gère Supertote et Globalsports Ltd (GSL) Totelep ont eu l’aval de la Gambling Regulatory Authority pour que ce projet longtemps souhaité mais repoussé pour plusieurs raisons démarre lors de ce Week-End International hippique 2011.
Rencontrant la presse hier matin, Jean Hardy et Guillaume Hardy pour ASL et Michel Lam et Bruno Tadebois pour Totelepep ont tenu à apporter quelques éclaircissements. D’emblée, Jean Hardy, directeur d’ASL, a fait ressortir qu’il était important que le commingling se traduise dans la réalité et ce, « dans l’intérêt de tout le monde. » Le commingling, devait poursuivre M. Hardy, s’inscrit dans une logique bien simple, qui est celle d’avoir un pool plus important afin « d’attirer plus de gens. »
Prenant la parole, Michel Lam, Chief Executive Officer de GSL, devait abonder dans le même sens, ajoutant que « plus le pool est grand, mieux c’est pour le MTC, qui percevra plus d’argent, au même titre que le gouvernement. » M. Lam devait révéler que les démarches pour le commingling des pools avaient débuté depuis un an déjà mais la Competition Commission a retardé quelque peu l’échéance en faisant une « thorough investigation » de la situation.
« La Competition Commission a fait une investigation de six mois pour voir s’il n’y avait pas eu de connivence entre ASL et GSL dans le seul but de manipuler le public parieur », devait-il dire. Satisfaite que le public ne sera pas lésé, la Competition Commission n’a pas hésité à donner son « full approval. »
Ainsi, avec le commingling, quelques changements importants sont à noter. À commencer par le Pick 5 et le Pick 7 qui disparaissent de la circulation car, selon Jean Hardy, « ils ne sont pas possibles dans le système actuel du commingling. » En revanche, le Win, Place, Swinger, Exacta, Double, Trifecta, Quartet, Pick 4 et Pick 6, et le très prisé Place Accumulator sont toujours d’actualité, à la seule différence qu’il y aura désormais un seul pool, plus attractif, pour chacun de ces types de paris.
Par exemple, que le parieur ait joué le Pick 6 chez Supertote ou Totelep, la mise ira dans un seul pool et à la fin des six manches sur lesquelles se déroule ce pari, un seul et même dividende sera payé. Il en est de même pour les autres paris susmentionnés.
Fait important : celui qui a misé chez Supertote ne pourra toucher ses gains éventuels que chez Supertote et celui qui a misé chez Totelepep ne pourra en faire de même que chez Totelepep. Sachez aussi qu’il n’y aura désormais qu’une seule publication des dividendes.
Le fractional betting tient toujours mais « pas pour le Double, Swinger et Exacta » a fait ressortir Bruno Tadebois. Concernant le commingling avec l’Afrique du Sud, les dirigeants souhaitent que le projet aboutisse l’année prochaine « afin d’avoir un pool encore plus grand. »
À noter que, malgré la venue du commingling, Supertote et Totelepep restent des entités différentes avec leur propre stratégie de marketing et de management, comme c’est le cas jusqu’à maintenant.