Jibran Khudarun, le “designer” de Moka ayant des liens de parenté avec Mohamed Ally Madhoo, qui purge actuellement une lourde peine d’emprisonnement pour trafic de drogue, ne s’est pas présenté devant la Commission d’enquête hier. Il a écopé d’une amende de Rs 5 000.
Jibran Khudarun avait été sommé le 10 mai dernier par le président Paul Lam Shang Leen de produire plusieurs documents, dont l’acte de société concernant la compagnie qu’il aurait fondée, et divers relevés bancaires et reçus attestant de ses passages au Mozambique, en Afrique du Sud et à Madagascar. Devant cette situation, l’ancien juge, excédé, lui a infligé une amende de Rs 5 000, en expliquant que l’homme d’affaires ne sera pas convoqué à nouveau par la Commission, mais que mention sera faite dans le rapport de son cas.
Il convient de rappeler que cet homme d’affaires en était à sa deuxième audition devant la Commission d’enquête sur la drogue le 10 mai dernier. Cet habitant de Moka a des liens de parenté tant avec le détenu Mohamed Ally Madhoo qu’avec le colporteur Tayyab Oozeerally, lui aussi convoqué par l’instance présidée par Paul Lam Shang Leen. Le 10 mai dernier, Jibran Khudarun devait pousser à bout Paul Lam Shang Leen, s’étant présenté sans les documents réclamés par la Commission depuis février dernier.
Lors de sa deuxième déposition devant la Commission, Jibran Khudarun avait requis les services d’un représentant légal, Me Aran Aroughen. Celui-ci devait expliquer à Paul Lam Shang, hier, qu’il a à maintes reprises, depuis le matin, « essayé de contacter mon client au téléphone, mais vain ». L’homme de loi devait aussi expliquer que « dans la semaine écoulée, nous avions deux rendez-vous d’affaires pour justement discuter de ce que la Commission avait réclamé de M. Khudarun. Mais les deux fois, il a fait faux bond… » Me Aroughen cachait mal son irritation devant la situation hier.