Le député indépendant et notaire Kavy Ramano a été appelé à fournir plus de précisions sur la vente des actions de la BAI, soit 23 % des actions, dans la société Britam Holdings Ltd, au Kenya. Il a expliqué au président de la commission d’enquête, l’ex-juge Bhushan Domah, qu’il n’a fait que respecter les dispositions de « l’escrow agreement » entre les différentes parties. Kavy Ramano a indiqué avoir obtenu le feu vert de la National Property Fund Ltd pour débourser les fonds qui se trouvaient à la State Bank of India (SBI) en vue de la transaction.
Il a tenu à préciser qu’en tant que notaire, il est tenu selon la Notaries’ Act de travailler en toute impartialité, et ce, envers toutes les parties contractantes qui ont obtenu ses services. Il a soutenu avoir eu le feu vert des différents protagonistes de cette transaction pour débourser les fonds réceptionnés. Kavy Ramano a déposé d’autres documents devant la commission, dont des relevés bancaires du compte client du notaire à la SBI. Concernant la demande du témoin qu’une partie de son audition se tienne à huis clos, Bhushan Domah a indiqué qu’il prononcera son Ruling en temps et lieu. La prochaine séance, prévue le 25 juillet, verra l’audition du Chief Executive Officer de la National Property Fund Ltd, Sanjiv Issary, puis, le jour suivant, celle de l’Acting Chief Executive de la FSC, Padassery Kuriakose Kuriachen.