Anshila Pullia-Desvaux s’était déjà présentée devant la Commission Lam Shang Leen le 6 mars dernier. Elle avait été confrontée au fait qu’un numéro de téléphone, enregistré à son nom, était fréquemment utilisé pour communiquer avec une détenue. Les relevés produits par la commission attestaient que cette détenue n’est autre que Lena Gentil, l’amie de Steve Serret, alias Polocco. Hier, Anshila Pullia-Desvaux est revenue devant la commission, où elle a présenté ses excuses en pleurant.
« Exkiz mwa missie mazistra. Monn batt dan abriti lot fwa la, monn koz menti… Oui, j’ai effectivement fait des appels à la prison. Mais je ne fais des appels que pour parler à ma mère. J’ai beaucoup de problèmes et elle est la seule à pouvoir m’aider. Je ne connais pas du tout cette madame Lena Gentil. » Ce sont en ces mots, émaillés de ses larmes, que Anshila Pullia-Desvaux s’est présentée à la Commission Lam Shang Leen hier. L’ancien juge ne s’est nullement laissé attendrir et a questionné la femme pour obtenir des éclaircissements sur ses appels en prison. Il convient de souligner que la mère d’Anshila Pullia, son frère ainsi que son beau-père sont tous actuellement incarcérés. Ils ont été arrêtés et traduit en cour pour une affaire de trafic de drogue.