Nous nous dirigeons vers la fin des auditions de la commission d’enquête instituée en mai 2017 pour faire la lumière sur la vente des actions que détenait la BAI Co (Mauritius) Ltd au sein de Britam Holdings Ltd (Kenya).

Selon les recoupements d’informations du Mauricien, l’ancien ministre des Services financiers, Roshi Bhadain, devrait clôturer les auditions lors d’une dernière séance de questions-réponses.

La reprise des travaux devrait avoir lieu ce mercredi avec des auditions prévues pour la BDO, la Financial Services Commission, la National Property Fund Ltd ou encore Benito Elisa, ancien collaborateur de Roshi Bhadain.

Ce n’est qu’après la séance de mercredi que l’ancien ministre et leader du Reform Party sera entendu.

Dans les milieux informés, on indique que le trio de la commission d’enquête étudie les nombreux documents étalés durant la vingtaine d’auditions tenues jusqu’ici. Le dernier document ayant fait surface serait celui présenté lors d’une conférence de presse tenue par le chef de file du Parti travailliste au parlement, Shakeel Mohamed.

Un rapport qui avait été rédigé par BDO pour la FSC dans le but de « recommend strategic measures to protect the value of underlying assets with focus on Super Cash Back Gold policies ». La commission d’enquête tente, selon nos sources, d’établir le rôle de la firme BDO dans la gestion de la chute de l’empire de Dawood Rawat.

Ce n’est toutefois que mercredi qu’on saura quand Roshi Bhadain sera entendu. Entre-temps, on apprend que des négociations ont lieu entre la commission d’enquête et les autorités kényanes pour un voyage au Kenya. L’objectif : la vérification de certains documents officiels.