Sur 36 appels recensés, 17 ont été passés par le PO/SPO Ashif Naga vers le numéro saisi sur l’ex-détenu Abdool Joosub. Certains appels ont même duré « jusqu’à 47 minutes », ont soutenu, narquois, Paul Lam Shang Leen et Sam Lauthan, respectivement président et assesseur de la commission d’enquête sur la drogue. Malgré tout, le jeune officier a, à maintes reprises, soit répondu par la négative, soit avancé qu’il ne se souvenait pas des communications passées entre l’ancien détenu et lui…
Le PO/SPO Ashif Naga a admis avoir au moins trois numéros de téléphone enregistrés à son nom. Cet habitant de Phoenix est actuellement sous le coup d’une suspension pour avoir été trouvé en possession de « cinq doses de drogue synthétique » (voir plus loin). Le jeune homme, qui a rejoint les rangs des gardes-chiourmes depuis 2013, était affecté à la prison de haute sécurité de Melrose et a nié connaître les détenus Stevenson Perrine, Alexi ou Pasnin en répondant aux questions du président de la commission, Paul Lam Shang Leen. Par contre, le nom de Abdool Rahim Joosub ne lui était pas inconnu : « Ce nom me dit quelque chose… C’est un détenu que j’ai connu quand j’étais affecté à la prison de Melrose. »
Paul Lam Shang Leen : Avez-vous déjà communiqué avec les détenus Peroumal Veeren ou Abdool Rahim Joosub ?
Ashif Naga : Non.
PLSL : Réfléchissez bien avant de répondre. C’est votre dernière chance. Avez-vous déjà appelé l’un de ces détenus ou répondu à leurs appels au téléphone ?
AN : Non.
PLSL : Ce numéro (il cite le numéro, Ndlr) est bien le vôtre ?
AN : Oui.
PLSL : Alors c’est très étrange… Parce que ce numéro a contacté le téléphone cellulaire qui a été saisi sur le détenu Joosub. On y a trouvé un appel datant du 25 décembre 2015 et qui a duré… 32 minutes !
AN : Non.
PLSL : Pourtant, à la lumière des informations qui nous ont été fournies par l’opérateur chez qui vous avez acheté ce numéro de téléphone, nous avons plusieurs appels similaires. Le 1er janvier 2016, vous avez appelé le détenu Joosub pendant 30 minutes. Le même jour, vous l’avez rappelé et vous avez conversé avec lui pendant 47 minutes. Et le 3 janvier, rebelote, 47 minutes d’appel…
AN : Je ne m’en souviens pas.
PLSL : Nous ne savons pas quelle est la relation entre vous et cet ex-détenu, qui a recouvré la liberté récemment… Vous paraissez surpris !
AN : Je ne me souviens pas du tout… Ça remonte a un peu loin/
PLSL : Entre août 2015 et février 2016, plus de 36 coups de fils ont été échangés entre ce détenu et vous…
AN : Je ne m’en souviens pas.
PLSL : Le détenu Joosub a été libéré tout récemment…
AN : Je ne le connais pas.
PLSL : Ah bon ? Vous ne le connaissez pas et pourtant, selon nos informations, vous avez discuté avec lui à plusieurs reprises, vous l’avez même appelé de votre propre chef. Vous avez la mémoire courte…
AN : Ça remonte à trop loin…
Le reste de l’audition s’est ensuite axé sur les comptes bancaires du PO/SPO Naga. En l’absence de certaines données, a expliqué l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, « et comme vous avez un nouveau compte bancaire, dont nous attendons les relevés, nous vous demandons de produire ces documents dans une semaine et vous serez à nouveau convoqué ». Pour sa part, et s’agissant des appels passés entre l’officier Naga et l’ex-détenu Joosub, l’assesseur Sam Lauthan devait relever : « Sur les 36 appels échangés entre vos deux numéros, vous l’avez appelé 17 fois ! Ça fait presque 50%… »