La commission soutient avoir été informée par l’ADSU de cas de vols et de prostitutions liés à la drogue. La commission dit avoir aussi reçu des informations sur le “horse fixing”, avec des victoires inattendues de chevaux sur lesquels des trafiquants ont parié de grosses sommes d’argent.

De plus, la commission a rappelé que des officiers de police et des trafiquants questionnés lors de la commission d’enquête ont expliqué que les dépôts suspects d’argent sur leurs comptes bancaires ont été obtenus lors de gains aux courses hippiques ou dans les casinos.

La commission requiert un meilleur contrôle sur les casinos et maisons de jeux pour vérifier les gains. Les banques émettant des cartes prépayées en devises étrangères doivent demander aux clients de montrer leur billet d’avion et leur lieu de résidence lors de leur séjour. La banque doit rapporter le cas à la police si le même client fait régulièrement la même requête. La commission recommande aussi que tout paiement se fasse en devises locales. La commission requiert aussi un contrôle strict sur les agences de voyages pratiquant le “Hawalla System” et les bureaux de change qui ne fournissent pas de reçus.