C’est la mobilisation générale des fonctionnaires de l’Éducation et ceux de l’Enseignement supérieur ce week-end pour les derniers préparatifs en vue de la 18e Conférence des ministres de l’Éducation du Commonwealth qui se déroulera du 28 au 31 août au Swami Vivekananda International Conventional Centre à Pailles. Le Dr Kenny Davis Anthony, Premier ministre de Sainte-Lucie qui prononcera le Keynote address à l’ouverture de la conférence prévue mercredi, arrive demain et sera accueilli à l’aéroport par le ministre Vasant Bunwaree. La phase finale du Commonwealth Good Education Practice Award qui s’est déroulée hier au ministère de l’Éducation à Phoenix a donné le ton à cette conférence internationale.
Cette conférence de l’éducation du Commonwealth sera sans conteste l’événement majeur au plan local cette semaine. Les premiers délégués étrangers sont arrivés jeudi afin de participer à cette phase finale du concours de Good Education Practice Award, dont c’est la troisième édition. Sur une centaine d’entrées les organisateurs  ont retenu dix finalistes qui sont passés devant le jury hier pour présenter leurs projets respectifs. Cette présentation s’est faite in camera. À signaler que le Bureau de l’Éducation Catholique/Institut Cardinal Jean Margéot figurait parmi les participants pour cette phase finale tandis que les autres finalistes viennent du Rwanda, de la Nouvelle Zélande, de l’archipel des Seychelles, du Malawi, de la Malaisie, du Mozambique, de l’Ouganda.
Outre l’arrivée demain du Premier ministre de Sainte-Lucie et celle de Kamalesh Sharma, secrétaire général du Commonwealth, la majorité des délégués étrangers débarque ce week-end. Les officiers du ministère de l’Éducation et ceux du ministère de l’Enseignement supérieur, visiblement sous tension depuis quelques jours, s’activent aux derniers préparatifs. Le ministère de l’Éducation, selon nos informations, n’aurait pas apprécié le contenu de divers articles de presse faisant mention d’un certain cafouillage dans l’organisation de cet événement. Les directives aux fonctionnaires sont claires : éviter tout couac.
Qu’en est-il des travaux de cette conférence ? On relève à l’agenda le Ministerial meeting que présidera Vasant Bunwaree, ministre de l’Éducation, le Senior official meeting et quatre forums de discussions qui se dérouleront en parallèle du mardi 28 au jeudi 30 août. Les 800 participants étrangers et mauriciens ont été répartis en tenant compte de leur centre d’intérêts dans les forums suivants : Post Secondary/Higher Education Leaders Forum, le Stakeholders Forum, le Teachers Forum et le Youth Forum. Il y a plusieurs clusters de discussions à l’intérieur de chacun de ces quatre forums pour couvrir un maximum de thématiques et au total pas moins d’une soixantaine de sessions se dérouleront simultanément de mardi à jeudi prochains. Selon le programme officiel, « the Stakeholders Forum is the main parallel event supporting the 18th Conference of Commonwealth Education Ministers ». Le plus grand nombre de participants se retrouveront d’ailleurs dans ce Stakeholders Forum, où les discussions seront axées surtout sur la notion de qualité dans l’éducation ainsi que sur les « practical measures to transform education delivery ».
Voici quelques-unes des questions qui seront abordées dans ce Stakeholders Forum, qui ne manqueront pas de susciter un intérêt certain parmi les professionnels de l’éducation primaire et secondaire : “The private sector and Education : better quality, lower cost, widening inequality” ; “Which language, when ?” ; “What education, whose cultures ?” ; “Education for tomorrow’s world : for what are we preparing young people ?” ; “ICTs : opening access or new barriers ?” ; “The future of English language in the Commonwealth” ; “Education and language policy : global and indigeneous languages – is it an “either/or” question ?” ; “Financing education for all – At what cost ?”.