La ville australienne de Gold Coast s’est vue attribuer vendredi dernier l’organisation des 21es Jeux du Commonwealth prévus en 2018. Ainsi en a-t-on décidé lors de la 20e assemblée générale des Fédérations des Jeux du Commonwealth qui siégeait la semaine dernière dans la petite île de St Kitts & Nevis, située dans les Caraïbes. En concurrence avec la ville sri-lankaise de Hambantota, la ville de Gold Coast a recueilli les deux tiers des votes, soit 43 voix contre 27 à sa concurrente, sur les 70 pays membres du Commonwealth présents à ce sommet, nous dit Philippe Hao Thyn Voon, président du Comité olympique mauricien (COM). Le président du COM y avait fait le déplacement en compagnie du secrétaire général de cette instance, Vivian Gungaram, pour assister aux délibérations. Ils sont rentrés en début de semaine après une semaine passée dans la petite île des Caraïbes aussi connue comme l’île Saint-Christophe, qui compte environ 45 000 d’habitants. Le Ghana, 71e pays du Commonwealth, était le seul absent au sommet. Les deux villes s’étaient portées candidates à l’organisation des Jeux de 2018. Et les deux délégations ont débarqué en force à St-Kitts & Nevis par un vol affrété. Mais les Australiens se sont montrés plus convaincants dans leur présentation. « À un certain moment, c’était 50-50. Mais pour moi, l’Australie avait quand même au départ un avantage. Elle dispose des infrastructures sportives qui étaient pratiquement prêtes au moment où fut effectuée la visite du site six mois de cela », confie Philippe Hao Thyn Voon, qui avait également assisté à ces visites. Par contre, le vice-président du COM, Sanjaye Goboodhun, avait visité deux mois plus tard les sites d’installation de l’État sri-lankais. « Il n’y avait déjà aucune comparaison. Il n’y avait aucune construction en cours et les projets étaient encore à l’état de maquette », ajoute le président du COM. Après Melbourne en 2006, l’Australie abritera à nouveau l’événement en 2018 après Glasgow (Écosse) en 2014. Concernant les Jeux du Commonwealth Juniors prévus en 2013, c’est l’île de Sainte-Lucie située aux Antilles dans les Caraïbes et unique postulante en lice qui a été désignée pays organisateur. L’île de Man, située entre l’Angleterre et l’Irlande, avait accueilli en juillet la dernière édition. Les Samoa (occidentales), archipel d’Océanie, se sont déjà positionnées pour l’édition de 2015 en attendant l’arrivée d’autres postulants. Philippe Hao Thyn Voon et Vivian Gungaram se rendent demain soir à Bamako (Mali) pour assister au comité des secrétaires généraux du Comité international olympique (CIO). Ils seront de retour mardi prochain. Le président du COM s’entretiendra sur le projet de construction du musée olympique financé à hauteur de $ 150 000 (?Rs 7,5 M) par le CIO et aura des discussions autour de la situation malsaine qui prévaut depuis quelque temps dans le sport à Maurice.