Le Chief Whip Mahen Jhugroo et Adil Ameer Meeah, de l’opposition parlementaire, participent depuis le début de la semaine à la réunion de la Commonwealth Association of Public Accounts Committees (CAPAC) à Westminster, Londres. Les travaux de la CAPAC se sont déroulés dans les locaux de la House of Lords et ont été consacrés à la capacité et l’efficacité des gouvernements de répondre à des situations de crise. Plusieurs personnalités parlementaires ont eu l’occasion de parler de leurs responsabilités au sein des PAC. Le président du PAC de la Chambre des Lords, Meg Hillier, a insisté sur le fait que les parlementaires membres du PAC de leur pays ne devraient pas s’excuser « for carrying out tough and detailed scrutiny of aid spending ».
Pour sa part, Tom McDonald, directeur de l’International Security Value for Money Audit, a souligné que le défi auxquels doivent faire face les auditeurs est de donner les assurances nécessaires au Parlement concernant les dépenses gouvernementales. Le représentant de la Banque mondiale, Niall Johnston, a mis l’accent pour sa part sur la valeur des expériences partagées entre les pays en ce qui concerne les préparatifs contre les désastres.  
Les parlementaires présents ont eu l’occasion d’assister à une audience du PAC de Westminster  concernant l’analyse d’un financement humanitaire  vue dans les perspectives d’un bailleur de fonds. Les délégués ont également eu la possibilité de voir comment le PAC procède pour collecter des preuves orales lors d’une session présidée par Stephen McGinness, le Clerk de la House of Commons Public Accounts Committee. « Another perspective on the role of PACs came from a member of India’s PAC, Shri Bhartruhari Mahtab MP. He stressed the role that PACs play in not only ensuring financial discipline, but also assisting governments in understanding emerging risks », selon la Banque mondiale.
D’autres sessions, consacrées entre autres à l’analyse des financements des projets d’infrastructures, dont les systèmes informatiques ou le réseau de transport public, ont été organisées. Le président du PAC de Malte a également partagé son expérience. À noter que le CAPAC a été créé en 2014 à la demande du sommet des chefs d’États et de gouvernement.