La Speaker de l’Assemblée nationale (AN) assumera la présidence de la Commonwealth Parliamentary Association (CPA) pour la région Afrique à partir de cette semaine. Elle en est actuellement la vice-présidente. La conférence des parlementaires africains du Commonwealth se tiendra du 9 au 15 août à Nairobi. Maya Hanoomanjee, qui quitte Maurice samedi, sera accompagnée de Veda Baloomoody et de Sandhya Boygah.
L’élection de Maya Hanoomanjee figure à l’ordre du jour de la conférence. On peut s’attendre à ce que Maurice accueille la prochaine conférence africaine l’année prochaine. « La réunion de Nairobi permettra de mieux nous informer concernant l’organisation de la conférence », déclare la Speaker de l’AN. Elle présidera une table ronde, jeudi prochain, sur le thème « Shaking the future of the society by empowering young people through Youth Parliament » dans le cadre du 7e Youth Commonwealth Parliament qui aura lieu à Darwin, en Australie, du 1er au 5 novembre.
Maya Hanoomanjee est rentrée au pays la semaine dernière après une visite en Inde, du 28 juillet au 1er août. Si elle n’a pu assister aux funérailles de l’ancien Président indien Abdul Kalam en raison de difficultés de connexion, elle a toutefois eu l’occasion d’assister à la réunion du parlement indien, le Lok Sabha, lors de l’hommage qui lui a été rendu. Elle a par la suite rencontré la Speaker de Lok Sabha, Sumitra Mahajan, pour présenter les condoléances du Premier ministre sir Anerood Jugnauth et du parlement mauricien. La visite de Maya Hanoomanjee avait pour but, entre autres, de s’informer sur les dispositifs mis en place pour assurer la retransmission en direct des travaux parlementaires.
« Sans m’ingérer dans les travaux du comité parlementaire institué à Maurice, ni anticiper les conclusions de son rapport, j’ai voulu constater de visu comment cela se passait en Inde. C’était important, car si le comité parlementaire recommande de concrétiser ce projet il me reviendra d’assurer sa mise en oeuvre », explique Maya Hanoomanjee. Elle a eu une session de travail avec son homologue indien, qui lui a proposé les services de l’Office of Parliamentary Studies and Training pour la formation de parlementaires et journalistes dans la perspective de retransmissions en direct des travaux parlementaires. Plusieurs membres du secrétariat de l’AN ont eu l’occasion de suivre une formation dans cette institution de réputation internationale. Sumitra Mahajan est également disposée à dépêcher trois formateurs à Maurice.
Visitant le musée du Lok Sabha, Maya Hanoomanjee a souhaité que l’Assemblée nationale mauricienne dispose également d’un musée, étant donné la riche histoire de Maurice. Elle compte évoquer ce projet avec le comité parlementaire approprié. Selon elle, ceci permettra aux Mauriciens et aux étrangers de connaître les pages les plus importantes de l’histoire parlementaire et politique de Maurice.