Depuis quelques jours, les langues se délient au sein du personnel hospitalier concernant le scandale du DY Patil Medical College. Et le ministère de la Santé n’est pas du tout content de ce flux d’informations qui paraissent chaque jour dans les journaux et qui éclaboussent l’hôpital Nehru. C’est ainsi que les responsables de ce ministère ont sorti le Personnal Management manual pour rappeler à son staff médical la clause relative à  l’interdiction de parler à la presse. Dans une circulaire en date du 28 février envoyée aux hôpitaux, le ministère dit avoir récemment noté dans la presse des commentaires venant de Public Officers au sujet des « official policies of the ministry ». Le ministère avertit : « This is viewed with much concern (…) Any breach of the personnel management manual may lead to severe disciplinary actions. »
Mais dans les hôpitaux, et plus particulièrement dans les réfectoires des médecins, les commentaires continuent sur ce scandale. « Le public, et surtout les patients, de l’hôpital Nehru ont le droit de connaître tous les faits par rapport au fonctionnement de cette école de médecine. Ki fer bizin kasiet », questionne un médecin.