A l’initiative du diocèse de Port-Louis, une cinquantaine de personnes engagées dans la communication des diocèses catholiques de l’océan Indien suivront à partir d’aujourd’hui des sessions de formation sur un grand nombre de sujets afin d’ajuster leurs compétences aux nouveaux outils de communication mais aussi aux nouvelles réalités de l’Église et de la société. Les participants bénéficieront de l’expertise du Centre de Recherches et d’Éducation en communication (CREC International) pendant cinq jours. Le programme prévoit aussi une journée de travail destinée aux évêques de la région, vendredi à Rodrigues.
Ces sessions de formation se dérouleront principalement au Thabor, où le cadre et l’espace disponible se prêtent aux différentes expériences prévues lors des ateliers de travail. Voici quelques thématiques qui seront abordées au cours de ces cinq jours de discussions : comment mettre en oeuvre une communication créative qui sache rejoindre différents publics ; l’organisation d’une communication à l’échelle d’un diocèse ; la complémentarité entre les médias — vers le mix-médias ; communication, marketing et ressources ; les relations presse-Église – faire d’une crise une opportunité ; l’annonce de l’Évangile dans des sociétés marquées par la culture des médias…
Stéphane Debusschere, un des formateurs de CREC et directeur de la communication chez Association Diocésaine de Grenoble, souligne la nécessaire collaboration aujourd’hui entre tous les acteurs de la communication. « Aujourd’hui plus qu’hier, une collaboration étroite entre les acteurs de la communication est indispensable, quels que soient les supports. C’est une conviction forte que nous partageons au CREC. Cela est vrai parce que l’ensemble des supports évoluent vers le mix-média, mais cela est aussi nécessaire pour des questions de coût et de cohérence. Nous pensons que cette session aurait un grand avantage à rassembler des personnes de responsabilités et d’engagements différents, qu’ils soient salariés ou bénévoles, salariés. Nous sommes aussi convaincus que la dimension interîles peut constituer un atout à ne pas négliger », dit Stéphane Debusschere.
Dans le cadre de ce programme de formation se tiendra une conférence/débats qui sera donnée par Sean Patrick Lovett, Director of Vatican Radio English programme, et qui est engagé dans la communication du Vatican depuis 38 ans. La conférence intitulée « Off the record press conference… » aura lieu à 18 h le vendredi 21 août dans la salle de conférences du Bureau de l’Education Catholique, Rose-Hill. Sean Patrick Lovett a exercé cette responsabilité sous plusieurs pontificats, de celui de Paul VI à celui du Pape François, en passant par Jean-Paul II et Benoît XVI. « Plusieurs papes, et peut-être autant de visions de ce que peut être la communication dans l’Église. Avec Sean Patrick Lovett, par l’échange avec la salle, nous tenterons de voir ce qui fait la différence de styles et de présence des papes dans les médias depuis Jean-Paul II », expliquent les organisateurs de cette conférence.
Par ailleurs, pour la journée de formation à l’intention des évêques de la Conférence épiscopale de l’océan Indien (CEDOI) prévue pour le 26 août à Rodrigues, Stéphane Debusschere traitera deux sujets précis comme souhaité par les évêques eux-mêmes, à savoir « la gestion de crise et l’organisation de la communication diocésaine ». Notons que la prochaine rencontre de la CEDOI a lieu à Rodrigues du 26 août au 4 septembre prochain.