source photo : internet

Le Vice-président comorien, Abdou Moustoidranea échappé à un attentat perpétré dans  la nuit du 21 au 22 juillet à Anjouan (Union des Comores) à son l’encontre.

Selon le site linfo.re, il s’agit d’une attaque à l’arme automatique. L’assaut avait comme cible la voiture de l’élu sur l’île d’Anjouan, sachant que dans 8 jours, il y aura un référendum polémique suscitant de grandes tensions sur l’archipel.

Le vice-président Abdou Moustoidrane, originaire d’Anjouan, allait se rendre dans son village natal de Sima, quand son véhicule s’est fait tiré dessus avec une arme automatique, à une dizaine de kilomètres de Mutsamudu. Les assaillants étaient à moto et ont pris la poudre d’escampette. Dimanche matin, des enquêteurs de Moroni se sont rendus dans la capitale d’Anjouan.

« Si cet acte terroriste a heureusement échoué et n’a pas causé de victimes, la COI et son Secrétaire général rappellent solennellement que la vie politique des Etats membres de notre organisation régionale est régie par le respect des règles de droit qui sont au coeur de la vie démocratique et que la violence en est bannie » a faire resssortir de son côté la Commission de l’Océan Indien (COI) à travers un communiqué émis cet après-midi.