Me Gavin Glover (SC), un des avocats de Bernard Maigrot qui est accusé du meurtre de Vanessa Lagesse, a insisté hier en cour d’assises présidée par le juge Benjamin Marie-Joseph pour que tous les éléments dont dispose l’accusation contre l’inculpé puissent être consultés par la défense. Le procès sera appelé à nouveau au mois de juin.
L’avocat paraît aux côtés de Me Ivan Collendavelloo (SC) dans cette affaire. Ce dernier, le Leading Counsel, était cependant pris dans le comité disciplinaire où il défend Me Ravi Rutnah.
Me Glover a fait remarquer qu’après avoir obtenu de Me Moti Lallah, Principal State Attorney, mardi dernier devant le Deputy Master and Registrar de la Cour suprême Nicolas Ohsan-Bellepeau que l’accès aux preuves incriminant l’accusé soit permis, la défense a effectivement reçu presque tous les éléments. Toutefois, il a exprimé sa crainte que certains détails portant sur des aspects scientifiques ne soient pas mis à la disposition de l’équipe de la défense.
Bernard Maigrot fait actuellement face à un nouveau procès aux Assises pour le meurtre de la styliste qui remonte à 2001. À défaut de l’arrêt des poursuites, il avait réclamé l’accès aux preuves scientifiques que la police dit posséder afin de préparer sa défense. Parmi, les résultats des nouveaux tests ADN conduits en France et qui l’impliqueraient.