La Federation of Civil Service and other Unions, par la voix de son président, Narendranath Gopee, menace de lancer un mot d’ordre de go slow dans la fonction publique si le gouvernement ne revient pas sur sa décision de ne pas payer une compensation salariale aux fonctionnaires. Si cette centrale syndicale applaudit le départ d’Ali Mansoor et salue la titularisation de Dev Manraj au poste de Financial Secretary, elle réclame la destitution de Xavier-Luc Duval de son poste de ministre des Finances.
« Si le gouvernement ne revient pas sur sa décision de ne pas payer une compensation salariale aux fonctionnaires, la Federation of Civil Service and other Unions (FCSOU) va lancer un mot d’ordre de “go slow” dans la fonction publique. Si le gouvernement persiste, nous allons organiser une manifestation monstre devant l’Hôtel du Gouvernement. Et nous irons même jusqu’à la Cour suprême si nécessaire faire renverser cette décision du gouvernement », a martelé ce midi le président de la FCSOU, Narendranath Gopee, lors d’une rencontre avec la presse au siège de sa fédération syndicale, à Jade Court, Port-Louis. Il était entouré des autres membres de son comité exécutif.
« Cette décision de priver les fonctionnaires d’une compensation salariale qui leur est due est très grave », a insisté le président de la FCSOU.
Narendranath Gopee a d’autre part tiré à boulets rouges sur le ministre des Finances. Il a dénoncé « la politique discriminatoire » de Xavier-Luc Duval envers les fonctionnaires. « Le ministre Duval a mis le Premier ministre, Navin Ramgoolam, dans une situation très embarrassante vis-à-vis de la population en affirmant que c’est le gouvernement qui a décidé de ne pas payer aux fonctionnaires cette compensation salariale. Vu son manque d’égard envers les fonctionnaires, la FCSOU, la fédération syndicale la plus représentative de la fonction publique, a décidé de réclamer la destitution de Xavier-Luc Duval de son poste de ministre des Finances. Li finn pran Premye minis en otaz ! »
Le président de la FCSOU a par ailleurs exprimé ses craintes que malgré la démission d’Ali Mansoor, Xavier-Luc Duval continue à pratiquer « la politique ultra-libérale » que le Financial Secretary a jusqu’ici prônée.
Pour l’intervenant, le Premier ministre devrait saisir l’opportunité que lui offrent la démission d’Ali Mansoor au poste de Financial Secretary et la titularisation de Dev Manraj à ce poste pour « redresser la situation ». « Population pe demann la zistis sosyal, zot anvi ki zot sitiasyon ameliore », a-t-il indiqué.
Si Narendranath Gopee n’a eu que des éloges pour Dev Manraj, il a eu en revanche des mots très durs pour Ali Mansoor. « Avek la politik ultra-liberal d’Ali Mansoor, finn ena l’osterite, l’inzistis sosyal, kot dimounn finn vinn de pli an pli mizer depi ki li la. Li finn pratik enn kapitalisme a outrans, so politik fiskal finn enn fiasko, somaz finn ogmante, li finn met Moris dan enn precipice… Dev Manraj finn deza fer so prev au minister des Finans kot li finn pratik enn filozofi imanist. Il a toujours eu une pensée spéciale pour ceux se trouvant au bas de l’échelle sociale. Ali Mansoor finn kit en bilan nwar ! »