La compensation salariale sera calculée sur un taux d’inflation de 4,3 % pour cette année. C’est ce qui ressort des consultations du comité technique réuni hier après-midi à Victoria House, Port-Louis. Ses conclusions seront déposées d’ici lundi sur la table du vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval.
« La rencontre s’est déroulée dans un climat cordial en présence des syndicats et des organisations patronales. Ces derniers ont fait leurs propositions dans le respect mutuel. À ce stade, nous étudions les positions et propositions des deux parties et nous soumettrons nos observations et conclusions d’ici lundi au Chairman du Tripartite Committee, Xavier-Luc Duval », a déclaré au Mauricien, Moonsamy Ramasamy, directeur au ministère du Travail et coprésidant le comité technique avec le Senior Analyst Rajen Seeruttun des Finances.
Au cours des consultations d’hier, les organisations patronales ont fait comprendre ne pas être contre le paiement d’une compensation salariale, mais qu’il fallait adopter la politique de « wage moderation ». Elles ont ainsi soutenu que le paiement d’une compensation ne devrait pas simplement être basé sur le taux d’inflation pour cette année (4,3 %), mais également sur la croissance économique, la création d’emplois, le taux de chômage, la productivité et la compétitivité. Par conséquent, les représentants du patronat ont préféré ne pas mentionner le quantum de la compensation salariale qu’ils souhaiteraient en vigueur en 2013.
Le Conseil des syndicats a par ailleurs réitéré sa demande d’une compensation de Rs 750 fondée sur le taux de 5 % d’un salaire minimum vital de Rs 15 000. La Confédération des travailleurs du secteur privé, absente à la réunion d’hier, a toutefois transmis ses propositions par le biais d’un mémoire. Elle souhaiterait ainsi voir allouer une somme de Rs 500 aux salariés touchant jusqu’à Rs 8 000 mensuellement et une full compensation à ceux obtenant entre Rs 8 000 et Rs 12 000.
Comme annoncé hier, la CSG-Solidarité s’est retiré des négociations et était, de ce fait, absente hier à la table des discussions. Le quantum de la compensation salariale devrait être connu le jeudi 13 septembre.