Les maîtres d’armes étaient de sortie lors de la semaine écoulée avec la compétition d’escrime qui n’a pas manqué de faire briller les meilleurs spécialistes de la discipline. Plusieurs catégories étaient au programme, dont les -14 ans, -16 ans et senior. Cette dernière épreuve a été disputée selon un format de Ligue et c’est Yanness Candy qui a été le plus fort et monta sur la première marche du podium. Il a devancé Sheikh Abbas Imthiaz Mohammad Ali et Chinasamy Darmarajen. Dosha Bungsy a terminé au pied du podium. Chez les -16 ans, la palme est revenue à Ronan Ragavoodoo, meilleur escrimeur. Gilbert Benoit a terminé deuxième alors que Rahul Rughoonauth a terminé sur la troisième marche du podium. Dans la plus petite des catégories, -14 ans, c’est François Guilbert qui a été sacré devant Chirag Shesht Bissessur et Mavin Appalasamy. À noter que l’escrime est un sport de combat.
Il s’agit de l’art de toucher un adversaire avec la pointe ou le tranchant (estoc et taille) d’une arme blanche sur les parties valables sans être touché. On utilise trois types d’armes : l’épée (discipline olympique depuis 1900 pour les hommes et 1956 pour les femmes), le sabre (discipline olympique depuis 1896 pour les hommes et 2004 pour les femmes) et le fleuret (discipline olympique depuis 1896 pour les hommes et 1924 pour les femmes). Ces trois armes sont pour les deux sexes : épée féminine et masculine, fleuret féminin et masculin et sabre féminin et masculin.