Ils ont été plus de 250 jeunes à avoir participé au concours Lakka Lakka
Millenium Stars 2012. Qui a pour objectif de dénicher de jeunes talents issus de milieux vulnérables afin de leur donner les moyens d’améliorer leurs compétences d’en faire des modèles pour les autres. La première édition de ce concours musical régional organisé par le Youth Empowerment Forum International (YEF) a réuni Maurice, Rodrigues et l’Afrique du Sud.
Lakka Lakka Millenium Stars 2012 a suscité beaucoup d’enthousiasme chez les participants. Le concours a ciblé ceux qui n’ont pas les moyens de faire montre de leurs talents. Le niveau a dépassé les espérances des organisateurs, rendant ardue la sélection des meilleurs représentants pour la grande finale prévue désormais lors des vacances scolaires du premier trimestre 2013. Elle devait initialement se tenir le 5 janvier 2013, mais a dû être repoussée en raison de l’indisponibilité de certains artistes sud-africains et à cause des festivités du nouvel an. C’est ce qu’a annoncé la directrice locale du YEF, Meeta Chundunsingh.
De zéro à héros.
Cette compétition est également un moyen pour combattre la pauvreté et la vulnérabilité des jeunes, souligne notre interlocutrice, qui confie ne pas être en faveur de l’assistanat. “Nous souhaitons que chacun puisse se mettre debout avec le support que nous apportons selon nos moyens.” Elle croit dur comme fer que l’encadrement offert aux gagnants du concours à l’issue de la compétition va leur permettre de partir de zéro pour être des héros (la devise des organisateurs). La compétition va également permettre un échange culturel entre les pays participants.
Des sessions de formation dans plusieurs domaines seront offertes aux gagnants. De nombreux partenaires apportent leur soutien à cette compétition, dont le ministère des Arts et de la Culture et celui de la Jeunesse, le Conservatoire de musique François Mitterrand, la South African High Commission et le Macoss, entre autres.