Le procès intenté à Steven St-Pierre et Michael Rayapen, poursuivis pour complicité après la saisie de Rs 15 M de drogues à l’aéroport le 23 juillet 2011, a été appelé aux Assises ce matin. L’homme de loi de St-Pierre, Me Kailash Trilochun, a présenté une motion demandant l’arrêt du procès. Dans ses arguments, il s’est référé aux déclarations du DPP, Me Satyajit Boolell, à la presse, selon lesquelles il ne jouirait plus d’une indépendance dans l’exercice de ses fonctions. Les débats sur la motion ont été fixés au 4 juin.
Dans une plainte logée par le DPP en Cour suprême, il avait déclaré avoir perdu son indépendance constitutionnelle. « This implies that he is no longer capable of discharging his constitutional duties », a indiqué Me Trilochurn. De fait, il a demandé que sa motion soit référée à un Full Bench de la Cour suprême. Me Raj Baungally, qui représente le parquet, a objecté.
Steven St-Pierre et Michael Rayapen avaient été arrêtés dans le cadre d’une saisie de Rs 15 M de drogues à l’aéroport le 23 juillet 2011. Une ressortissante malgache, Rakotoarimanana Tsialonina Maminirina, avait été interpellée à l’aéroport avec 24 boulettes d’héroïne (300 g) dissimulées dans ses valises. Une opération de surveillance avait permis l’arrestation du principal destinataire de la drogue, Jean Billy Didier Louise, un habitant de Stanley de 26 ans.  L’ADSU avait aussi arrêté deux complices présumés, Jean Michael Rayapen, 40 ans, un videur de Grand-Baie, et Jean Steven St-Pierre, 32 ans, agent de sécurité de profession. Une perquisition au domicile de Rayapen avait débouché sur la saisie d’une importante quantité de gandia et d’héroïne, ainsi que de Rs 289 000 en différentes coupures, soupçonnées provenir du trafic de drogues, et trois cellulaires.