Chailess Seewoorutthun, instigateur de la venue de l’homme à la voix d’or de Bollywood, Kumar Sanu, met la dernière main aux préparatifs. Si les tarifs de la billetterie ont été finalisés, en revanche, c’est durant la semaine qui vient que les points de vente seront communiqués au public. Pour l’heure, Cape Events Ltd se concentre sur la logistique et les dernières touches pour que « ce concert de Kumar Sanu chez nous soit un grand succès… »
Le principal promoteur de la venue de Kumar Sanu à Maurice, 20 ans après sa précédente sortie publique chez nous, a « mis les bouchées doubles pour que les billets soient les plus abordables possible afin que le plus grand nombre de fans du chanteur puissent faire le déplacement ». De ce fait, les prix pour le concert de Kumar Sanu, le samedi 1er février prochain, oscillent entre Rs 2 300 (VIP) et Rs 850 (Bronze). « Nous sommes conscients qu’un artiste de réputation aussi prestigieuse que Kumar Sanu attirera certainement un gros public, précise M. Seewoorutthun. Et comme cela fait très longtemps que ses très nombreux fans mauriciens n’ont pas eu la chance de l’apprécier en live, nous mettons tout en oeuvre pour que ce concert soit un succès sur toute la ligne… »
En novembre dernier, celui qui détient deux records du monde — celui d’avoir enregistré le plus grand nombre de chansons dans une journée, soit 28, et celui ayant récolté durant cinq années successives le FilmFare Award du meilleur « play-back singer » (1991 à 1995) — réalisait une tournée au Qatar. Il y retourne en avril prochain, aux côtés de l’une des chanteuses les plus adulées de Bollywood et qui a été sa partenaire vocale pendant de longues années, Alka Yagnik. Kumar Sanu, explique encore M. Seewoorutthun au Mauricien, « est très prisé dans les États comme Dubaï, Bahrein, Qatar… Ses prochaines tournées dans ces pays ont déjà été finalisées pour cette année ».
L’interprète de mélodies éternelles telles que Mera dil kitna pagal hai (Saajan) ou les très célèbres Kuch naa kaho (1942, A love story) et Aankhon ki ghustakhiyan (Hum dil de chuke sanam) posera ses bagages à Maurice le vendredi 31 janvier, soit la veille de son concert. Il sera accompagné de ses musiciens ainsi que de quelques techniciens. Chailess Seewoorutthun confie que le choix de Kumar Sanu « relève aussi d’un désir personnel. Je suis un très grand fan de ce grand monsieur de la chanson. Lors de son concert mémorable en 1994, au stade de Candos, j’étais présent dans la très grande foule qui s’y était rendue… C’est quasiment un rêve que j’ai nourri depuis toujours de le faire venir se produire à Maurice à nouveau ». Les estimations d’époque lors du concert de mai 1994 donnaient une foule de 10 000 personnes.
Kumar Sanu, né Kedar Bhattacharjee, en septembre 1957, à Calcutta, démarra modestement sa carrière à Bollywood. En 1990, il décroche le ticket gagnant pour la célébrité grâce au réalisateur et producteur Mahesh Bhatt qui lançait Aashiqui, sorte d’équivalent de Love Story « made in Bollywood », avec au générique Rahul Roy et Anu Agarwal. Bhatt signa Sanu comme « main play-back singer » pour les morceaux ponctuant la bande originale de sa romance. La suite est désormais connue de tous : Aashiqui fait un tabac dans les salles, surtout grâce à ses mélodies, Ab Tere Bin Jeelenge Hum, Nazar Ke Saamne Jigar, Dhire Dhire Se, Jane Jigar Janeman, Ek Sanam Chahiye, Tu Meri Zindagi Hai, Main Duniya Bhula Dunga et Dil Ka Aalam. Sur certaines des chansons, il donne la réplique à Anuradha Paudwal, autre chanteuse très connue de Bollywood et qui a longtemps été sa partenaire vocale.
Depuis, la popularité de Kumar Sanu est allé en grimpant. L’homme s’est taillé une solide place au panthéon des meilleurs play-back singers de Bollywood. « Il faut prévoir un concert de presque trois heures avec entracte et première partie », signale Chailess Seewoorutthun.