C’est l’histoire d’une petite fille qui est entrée en musique dès l’âge de 9 ans grâce aux frères Joganah, qui sentait son « dedans dehors » à chaque fois qu’elle entendait une note. Au fil des années, la petite fille qui avait l’oreille absolue s’est métamorphosée en chanteuse professionnelle, animatrice, coach (SingAgain, son école). Linzy est la musique de tout son corps, de toute son âme. On n’échappe pas à son destin et de fil en aiguille, de note en note, guidée par son compagnon Bruno Raya (qui a eu l’idée de son concert-anniversaire), par l’amour, par la force spirituelle qui l’anime, Linzy Bacbotte prendra le chemin de Pailles le 5 octobre à 20 heures pour fêter ses 25 ans enchantant. Cette périphrase résume toute la féérie de sa petite histoire inspirée par une vie enchantée. Linzy est une artiste de grand talent, la question n’est pas là. Au-delà de tout ça, il y a de belles réussites, un parcours jalonné d’événements marquants : gagnante de Star 2000 en 1991, son premier album Sofé Linzy, un disque en France, Un autre horizon, en 1999 qui coïncide avec le lancement de de Radio One, sa rencontre avec Bruno Raya en 2009 qui dit-elle a canalisé son énergie, ses enfants et bien d’autres événements. Du séga typique au R&B, en passant par les ballades, des chansons composées et accompagnées par l’orchestre philharmonique du Cap, Linzy est profondément ancré dans le folklore et dialogue avec les cultures. Depuis 2008 elle développe un projet musical et militant (Breathe again) et devient femme porteuse d’espoir pour différentes causes. 25 ans enchantant : cette rencontre sons et lumières le 5 octobre au SVICC est une une rencontre de cultures, d’amitié autours de piliers de la musique locale (Serge Lebrasse, Ram et Nitish Joganah, Sandra Mayotte, Désiré François, OSB Crew, Gérard Louis…). A noter la participation côté costumes et danses de Kurty Geneviève, Stellio et Andrea Grenouille). Pour s’en tenir à la musique Linzy sera accompagnée par un orchestre stylé. Elle présentera un disque de 4 titres ce soir-là comprenant ses propres compositions, Elle pleure, Ne baisse pas les bras. De même que Sans toi et Papa dont les arrangements étaient signés Grégoire Amadeus, jeune compositeur allemand pour le premier festival Opera Mauritius. Le public peut s’attendre à une harmonie parfaite entre toutes ces influences, unifiées par les arrangements, les improvisations ou surprises. Les fans de Linzy pourront entretemps visiter le site que lui a dédié Bruno Raya : linzybacbotte.com/