Malgré la petite foule présente dimanche soir au stade Kaya à Roche Bois, l’ambiance était au rendez-vous. En communion avec son public du début jusqu’à la fin de sa prestation, Blakkayo l’a régalé en reprenant en boucle ses titres les plus connus. Emportant par la même occasion ses fans dans une vague d’émotion et de nostalgie. Un vrai moment de partage entre l’artiste et son public.
Dès son apparition sur scène et durant les 90 minutes de live qu’il a offertes à ses fans, le soldat Yo, dont c’était le premier concert solo, a su transmettre une bonne vibration. En distillant un répertoire varié et dynamique aux côtés des musiciens d’Otentikk Groove, il a permis au public de s’éclater mais aussi de faire un détour par le passé et de vivre des moments forts. En solo sur Fors Vital, Xterminator, Rev Penitencier, Laparans, ou accompagné de Koul B (Bati sur le rok), Dagger Kkila et Tian (La pe lor nu lil, Mo pa pou suiv), Blakkayo a conquis plus d’un. Ce fut un vrai régal !
Pour montrer son appréciation et sa satisfaction, le public, loin d’être timide et discret, n’a pas hésité à reprendre en choeur les morceaux ou encore à saluer l’artiste après chacune de ses interprétations. Ce qui a ravi Yo, qui montait en puissance au fur et à mesure que la température grimpait au stade.
Un rendez-vous musical haut en couleurs, avec un live spectaculaire, des chorégraphies habilement travaillées et une première partie assurée avec brio par les invités : Ziakazom, Blakowes, Tian et Clarel Armel, entre autres.
Le concert Love n Respect a rencontré le succès attendu.