Chanteur et musicien que l’on dit solitaire, Damien Elisa était pourtant bien entouré samedi soir à l’amphithéâtre de l’Institut français de Maurice (IFM) pour son concert présentation du 4-titres Caroline. Un moment de pur bonheur musical.
Dès les premières notes, Damien Elisa a su conquérir son public avec une version revisitée de Sant lamour de Kaya, artiste qu’il a côtoyé pendant un certain temps. Un début tout en douceur pour donner le ton à un concert où il a réaffirmé sa présence sur la scène, en attendant la sortie prochaine de son CD.
Au fur et à mesure, Damien Elisa nous a plongés dans son univers de perfectionniste. Transporté par sa passion et son style inimitable, le chanteur a su amener le public présent à voyager dans son monde si particulier. Alternant des morceaux aux tempos différents pour permettre à certains de se laisser gagner par le rythme. La connexion a été établie avec le public, même si on peut reprocher à l’interprète le peu d’interaction avec ce dernier. Sa dextérité au clavier et à l’harmonica a été heureusement assez captivante pour faire oublier ce petit détail.
Damien Elisa a le don de s’exprimer de manière originale à travers sa musique et de faire partager sa passion. On peut en dire de même pour les musiciens qui l’ont accompagné lors de cette soirée : Clive Govinden, Momo Manancourt, Fabien Thomas, Yannick Mamerou et Mathieu Carosin. La belle harmonie qui régnait entre eux faisait plaisir à voir et à entendre.
Comme attendu, Damien Elisa a joué les prolongations pour faire durer le plaisir. Il est revenu sur scène avec quelques morceaux, dont une version très agréable de Madam Eugène de Serge Lebrasse. Ceux présents ont aussi pu mettre un visage sur la voix féminine du CD éponyme : Caroline d’Unienville, qui s’est présentée pieds nus sur scène.
Caroline, le CD de quatre titres, est déjà disponible; sa vente déterminera la sortie du prochain album.