Ce sera toujours “l’amour fou” entre la star italo-belge et ses fans mauriciens. Dimanche dernier au Trianon Convention Centre, pendant presque deux heures de concert, Frédéric François a procuré des moments d’émotion à un public conquis d’avance.
L’attente n’aura pas été longue. Cri de joie dans l’assistance pour accueillir un Frédéric François qui brille comme toujours d’élégance dans un magnifique costard noir à paillettes.

Belle entrée en matière avec Les femmes sont la lumière du monde, extrait de son dernier album. “Heureux de vous retrouver”, confie-t-il à un public qui, à peine le temps de retrouver ses émotions, est happé par Est-ce que tu es seule ce soir ? Pour prendre la température, il suffit d’observer la charmante dame d’à côté lorsque retentissent les premières notes de nouvelles chansons. Elle entonne les paroles qu’elle connaît par cœur. Son sourire et ses yeux qui pétillent sont au diapason de la totalité de l’auditoire. Un public que Frédéric François aime et qui le lui rend bien. En témoignent les multiples marques d’affection envers ce cher Frédo.

Frédéric François et ses musiciens ont offert au public un concert inoubliable

Pour le plus grand bonheur de ses fans, Frédéric François a interprété presque tous les grands classiques qui ont fait battre le cœur et l’âme de générations entières : L’amour fou, Mon cœur te dit je t’aime, Une rose dans le désert, Chicago ou encore Laisse-moi vivre ma vie. Viens te perdre dans mes bras, dit-il les bras grands ouverts, et le public ne manque pas de lui renvoyer la gentillesse.

Concert de Frédéric François : Grand moment d’amour et d’émotion

Concert de Frédéric François : Grand moment d’amour et d’émotion —> https://www.lemauricien.com/article/concert-de-frederic-francois-grand-moment-damour-et-demotion/

Posted by SCOPE – magazine on Thursday, May 24, 2018

Un concert marqué aussi par un bel hommage à la chanteuse Dalida, à travers les notes de O sole mio. Le choix du public s’est porté sur Je n’ai jamais aimé comme je t’aime et Volare. Pour terminer, le chanteur, qui n’a pas perdu de son énergie et encore moins de sa voix, a fait danser l’assistance sur Je t’aime à l’italienne.

“Vivement la prochaine fois !”, a laissé échapper à la fin un monsieur qui n’était pas pressé pour rentrer, grisé par l’intense moment d’émotion et d’amour qu’il venait de vivre…


Suivez-nous sur Facebook et Instagram