Nouveau moment de gloire pour Désiré François lors du concert donné à Phoenix, samedi soir. Un succès partagé avec Cassiya et quelques invités, dont des nouveaux talents à qui il a cédé la scène.
 
Tartiné avec générosité, croustillant à souhait, le concert de Désiré François et Cassiya au JNJ Auditorium, samedi soir, a gardé toute la saveur d’un excellent Dipain griye. Servi à deux reprises à la fin de l’événement, c’est autour de ce titre que s’est construit cet événement musical. Dipain griye, pour rappel, a été sacré disque de l’année en 2015 et a donné l’occasion à Désiré François de revenir au sommet des charts, là où il semble avoir toujours été depuis presque un quart de siècle.
De Séparation à Dipain griye, Désiré François s’est constitué un répertoire unique constitué d’innombrables tubes qui restent indémodables et qui voyagent à travers les générations. Il y avait du beau monde à Phoenix, samedi, où le public ne s’est jamais fait prier pour participer au spectacle en accompagnant le chanteur dans chacune de ses chansons. Dès que“Wo lo la e lo lo” était lancé avant même qu’il n’apparaisse sur scène, la symbiose s’était déjà opérée. Il n’y avait qu’à laisser faire la magie de sa voix pour transformer l’auditorium en piste de danse et défouloir.
Ce fut un peu comme en 2002 à la Citadelle. Des moments de grands frissons vécus à travers ce rythme qui marque un autre chapitre du séga et des morceaux inscrits en lettres d’or dans des pages de la culture contemporaine. Si depuis Cassiya s’est renouvelé avec d’autres musiciens venus remplacer ceux qui ne font plus partie du groupe, la voix de Désiré François garde toujours la chaleur et la même texture.
Mais visiblement le chanteur a mûri et gère ces cris et ces acclamations avec humilité, insistant sur les “merci” pour dire sa reconnaissance à ceux qui continuent à le reprendre en choeur. Ce show était certes le sien, mais Désiré François a choisi de partager la scène avec d’autres chanteurs. Linzy Bacbotte, Blakayyo, Chris Joe, Alain Lafleur, Anne-Sophie Paul pour les plus connus, et quelques nouvelles voix qui ont tous repris les succès de Cassiya, puisque c’est aussi pour cela que le public avait fait le déplacement en si grand nombre.
Et le répertoire du groupe est suffisamment étoffé pour satisfaire les plus exigeants. Samedi, on a eu droit à tout ou presque. Mais suffisamment pour rentrer chez soi heureux d’avoir assisté à un tel événement.