En solo comme en duo, Dominique Barret a cassé la baraque samedi à Phoenix. Le temps d’un show, ce chanteur que l’on ne présente plus à Maurice est parvenu à entraîner son public dans une vague musicale harmonieuse. Tantôt mélancolique, tantôt survolté, Dominique Barret a prouvé qu’il sait magnifiquement et agréablement chanter l’amour.
Une incursion dans l’univers du chanteur réunionnais. Telle était l’invitation lancée par Geda Music. Et le public présent a été gâté. Une voix douce et mélodieuse berçant l’esprit. Un charme discret qui ne laisse pas indifférent. Des paroles d’amour qui vous enivrent. Dominique Barret a illuminé la scène du J&J par son charisme naturel. De ses anciens titres (Si ou di oui, Perdu de vue, Destiné, Maloya et Douleur Mafate) aux plus récents (Tourner la page, Mon île Soeur, Éclair d’amour et C’est quoi l’amour), le chanteur a conquis une assistance qui ne s’est jamais lassée.
La température est montée d’un cran lorsque le public, qui réclamait depuis un moment déjà le titre phare du chanteur, Pou ou mamzel, fut comblé. Un instant nostalgique pour Dominique Barret, qui s’est fait connaître des Mauriciens, il y a une dizaine d’années, grâce à cette chanson. En reprenant en coeur le refrain de Pou ou mamzel et en saluant l’artiste par une standing ovation, ces derniers ont montré à Dominique Barret combien il est apprécié chez nous.
Écouter Mon coeur épris de Dominique Barret et Meera Mohun en live était un moment attendu et acclamé par le public. La voix aiguë et gracieuse de la chanteuse mauricienne accordée à celle de l’artiste réunionnais a donné des frissons. Un pur moment de bonheur pour les deux artistes et leurs fans.
Attendue du public, Linzy Bacbotte, l’autre invitée du concert, a fait danser l’assistance sur son fameux morceau, L’amour en abondance. Conquis par le talent de Miss Bacbotte, Dominique Barret l’a conviée à la fin de son spectacle pour une nouvelle interprétation de ce titre.