C’est à travers un concert fort en émotion que des centaines de personnes se sont rassemblées, hier, au stade Nelson Mandela, à Cité Vallijee, pour rendre hommage à Kaya, mort il y a 15 ans. Le moment fort de ce concert fut l’étreinte sur scène entre, l’ami,  celui qui a accompagné  le roi du seggae le long de sa brillante carrière, Berty Fok, et le fils de l’icône, Azaria Topize, brillant musicien et qui faisait ses premiers pas dans la chanson devant un grand public.
À travers un spectacle son et lumière  le public a pu entendre et voir le fils de Kaya, ainsi que de nombreux autres artistes locaux qui se sont succédé sur scène pour reprendre ses titres et saluer la mémoire du roi du seggae. Racinetatane, les musiciens qui l’ont accompagné à différents moments de son parcours, Bruno Raya, Ras Minik ek Cool is I, Blakkayo et Soldat Kaz bad, Dagger Killa, Ras Mayul, Révélation Nayabinghi, Small Axe, Ras Mayul et Israélites ont ainsi donné vie à cet événement. La première partie du concert a été assurée par Jah Wess.
Ses fans étaient  étaient venus en masse assister à ce concert qui  a démarré avec le Nyahbinghi Order, cérémonie spirituelle rasta. Ceux présents étaient sur un nuage. Le concert s’est déroulé dans une ambiance cool durant toute la soirée dans le stade, alors qu’à l’extérieur certains curieux ont grimpé sur le toit des bâtiments à proximité pour profiter du spectacle. Le public a repris en choeur les titres les plus connus de Kaya dont Sant Lamour, Racine Pe Brile, Sa mo lamizik et Lam Sacrifis. Le public a également eu droit à des projections de films sur la vie du célèbre chanteur. Véronique Topize, épouse de Kaya, a déclaré que le seggae “pa gagn drwa mor parski se leritaz ki Kaya finn kite pou nou.”
Celui qui a révolutionné la musique avec son seggae, fusion de séga et de reggae, a marqué l’histoire du pays par sa mort, il y a quinze ans dans des circonstances douteuses, alors qu’il était en détention policière pour avoir participé à un concert sur la dépénalisation du gandia. Vendredi dernier, un dépôt de gerbes sur la tombe de l’artiste ainsi qu’une conférence sur l’avenir du seggae ont été organisés.