Le J & J Auditorium a accueilli samedi le concert de Gérard Louis. Plusieurs autres chanteurs de la région ont investi la scène notamment le Réunionnais Dominique Barret et le Seychellois Jean-Marc Volcy. Le spectacle a duré environ trois heures.
Ceux qui se sont déplacés pour le concert samedi au J & J Auditorium en ont eu pour leur argent. C’est le moins que l’on puisse dire en jetant un coup d’oeil sur les grosses pointures de la musique de la région, présentes sur scène pour trois heures de musique. Cela faisait aussi deux ans que Gérard Louis n’était pas monté sur scène à Maurice en tant que chanteur principal.
Avec une dizaine de musiciens et la présence remarquée de violons et d’une contrebasse, Gérard Louis nous a encore une fois prouvé que le séga est une musique qui ne cesse d’évoluer. Il n’a pas oublié d’associer Rodrigues au concert avec un musicien à l’accordéon. Un ensemble digne d’un maestro et du compositeur qui n’a plus besoin d’être présenté. Le jeu de lumières, très soigné, n’avait rien à envier aux grands spectacles en Europe. Les spectateurs, de blanc vêtus comme l’avait demandé l’organisateur, ont dès le début du concert montré leur enthousiasme.
Le spectacle a commencé avec Gérard Louis et son groupe de musiciens qui ont joué une mélodie pour l’ambiance pour enchaîner avec quelques-unes de ses chansons les plus appréciées. Le public ne tenait plus en place dès la deuxième chanson. Sandra Mayotte, avec sa charmante voix, a ajouté un peu de glamour à la soirée avec sa longue robe noire décorée de quelques fleurs. Après sa prestation très appréciée par le public, Bruno Malcolm, un des trois choristes de la soirée, a interprété sa nouvelle chanson inspirée de « Les filles de mon pays » d’Enrico Macias.
Le chanteur Réunionnais le plus apprécié à Maurice Dominique Baret a été sans aucun doute l’invité de Gérard Louis le plus acclamé de la soirée. Des centaines de personnes se sont empressées devant la scène en entendant sa voix qui résonnait derrière avant même d’apparaître. Elles voulaient être plus près du chanteur connu pour ses chansons d’amour et pour sa voix. Ses tubes « Pou ou mam’zel » ou « Mi aime encore » ont été particulièrement appréciés durant la première partie. Lors de la deuxième partie du spectacle, il était accompagné par Meera Mohun pour interpréter le titre « Si ou di oui ».
Autres invités de Gérard Louis, l’étoile de la musique et du chant malgache Tiana. Débordante d’énergie sur scène, elle n’a manqué de chanter son célèbre séga « cigarette », qui est toujours apprécié, 15 ans après sa sortie dans les bacs. Jean-Marc Volcy représentait quant à lui les Seychelles. Après la représentation du Seychellois devenu populaire à Maurice au début des années 2000 avec la chanson « Bake Yaya », Gérard Louis revient sur scène en tenu de ségatier. Un accoutrement qui n’est pas très habituel dans son cas. Le spectacle finira vers les 23 h.