Sax Machine sera en déplacement à Maurice pour un unique concert, le vendredi 2 juin à 20h, à l’initiative de l’IFM. Ce trio composé de Guillaume Sené, Pierre Dandin et Samuel Leigh joue du jazz cuivré et du hip-hop.
“Si je m’étais pas fait remarquer au Recife Jazz Festival au Brésil, Sax Machine n’aurait jamais vu le jour”, confie à Scope Guillaume Sené, le saxophoniste et beatmaker du groupe, qui s’est fait connaître en créant des sons avec son saxophone et ses loopers (pédaliers qui diffusent en boucle des sons enregistrés en direct).
Sax Machine existe depuis 2012, mais le concept est né en 2009. “J’étais seul à l’époque et je ne pouvais pas faire un concert en solo”, raconte Guillaume Sené. Pierre Dandin (tromboniste) l’a rejoint, suivi de Samuel Leigh de Chicago (rappeur). “La rencontre avec Samuel Leigh (aka RaceCar) fut magique. Nous avons improvisé pendant des heures. Nous nous sommes tout de suite bien entendus.” Les deux Français et l’Américain arborent un style plus festif de jazz, de hip-hop et d’afrobeat.
Évoquant le nom du groupe, le saxophoniste avoue que c’est un clin d’oeil à James Brown : “C’est un jeu de mot un peu pourri”, dit-il en riant. Tout comme James Brown, les membres de ce trio ont un style un peu décalé et ajoutent une patte afro-américaine à leur son. Bubbling, leur nouvel album très funk, le prouve bien.
Durant le concert, ils présenteront Bubbling et vont beaucoup improviser. “Nous perdons une certaine magie en répétant trop”, affirme le saxophoniste. “Il suffit d’un regard, d’un signe, pour pouvoir improviser. Je lance les premières boucles au saxophone et les autres font pareil.”
Le trio offrira un autre style de rap, avec du jazz, du funk, du hip-hop et d’afrobeat. “Nous espérons que le public mauricien réagira à notre musique de manière positive.” C’est la première fois que le groupe se produira chez nous. “Je ne connais pas Maurice mais je connais bien Linley Marthe”, confie Guillaume Sené.
Sax Machine a commencé sa tournée en Afrique du Sud et passera par Maurice et à La Réunion avant de repartir pour l’Afrique du Sud. “Nous avons hâte de découvrir votre culture. Cela nous aide à enrichir notre musique.”