Rahat Fateh Ali Khan et ses 19 musiciens arrivent à Maurice cet après-midi. Ils se produiront demain à 19 h 30 au centre Swami Vivekananda à Pailles.
Selon Sailen Sookha, le directeur de Spelmedia, tout est fin prêt pour ce spectacle exceptionnel d’une durée de trois heures. « Les Mauriciens sont très impatients de voir en chair et en os leur idole qui se produira pour la première fois à Maurice; la salle sera pleine à craquer et le public est conseillé de se rendre tôt à Pailles afin d’éviter les embouteillages », a-t-il confié hier au Mauricien.
Salué par la critique musicale et considéré comme le digne successeur de son oncle, Nusrat Fateh Ali Khan, le prodige de 37 ans est le nouveau porte-flambeau de la musique soufie et du quawwali. Il cultive l’éclectisme musical et marque l’histoire en s’associant avec Eddie Vedder pour la bande originale de Dead Man Walking en 1995. En 2002, il travaille sur la bande originale du film, Four Feathers en collaboration avec le chef d’orchestre américain, James Horner. En 2006, il met son art à contribution dans Apocalypto, oeuvre de Mel Gibson.
Le magnétisme de ce chanteur a conquis Bollywood. Il a fait un tabac en tant que playback singer pour Mann Ki Lagaan du film Paap en 2004.
Voix lascive aux accents groove, Rahat Fateh Ali Khan est vite adopté par le public. Il prêtera sa voix aux monstres sacrés de l’écran dont Shah Rukh Khan, Akshay Kumar et Salman Khan avec Om Shanti Om, Sing Is King et Dabangg respectivement. Il obtint le trophée de meilleur chanteur avec le morceau, Dil To Bachcha Hai Ji de Ishqiya. La morceau Teri Meri de Bodyguard tourne en boucle sur les radios de Maurice et il a été sacré meilleur chanteur par les Mauriciens, l’année dernière.