Mika Singh, la rockstar indienne, s’est donné à la musique avec une rare générosité et sans l’ombre d’une concession samedi soir au J&J Auditorium, Phoenix. Pendant plus de trois heures et un répertoire de plus de 40 chansons, il nous a agrippé avec une énergie et un enthousiasme sans bornes. Mika Singh respire, chantre, offre l’impression de déposer ses mélodies à vos pieds et le public a découvert toutes les fulgurances d’un interprète très populaire. Cependant, l’artiste indien c’est heurté à une difficulté : l’acoustique de la salle du J&J Auditorium devra être revue pour un meilleur réglage du son.
Mika Singh qui s’est produit en live n’a cessé de donner des directives à la régie. Malgré ces ratés, le concert a été d’un niveau honnête alors qu’on l’avait souhaité grandiose.
Le répertoire de Mika Singh contenait assez de ballades romantiques et des refrains endiablés pour rassasier n’importe quel aficionado et séduire les néophytes. Conscient du manquement au niveau du son, Mika Singh a concentré toute son énergie dans la voix jusqu’à ce que la mélodie devienne ce flux évident, euphorisant, définitif. La voix langoureuse du chanteur s’épanouit sur tous les climats rythmiques avec un engagement radieux. Le rock, le bhangra, la pop appartiennent à son répertoire d’élection.
Un long frisson parcourt la foule lorsque Mika Singh fait son apparition sur la scène à 20 h. Sans temps morts, il distille les notes de Tu Mere Agal Bagal de Phata Poster Nikhla Hero à la grande joie de ses nombreux fans. Il enchaîne avec Mauja Hi Mauja de Jab We Met, Chinta Ta Ta Chita de Rowdy Rathore, Aa Re Aa Re du Besharam le nouveau film de Ranbir Kapoor, Rani Tu Mein Raja et Long Drive.
Après avoir exécuté quelques pas de danse du robot, il a invité les enfants à le rejoindre sur scène pour l’accompagner sur les rythmes de Punji. Pendant l’entracte, les neuf participantes au Beauty Queen Contest ont, dans des costumes chatoyants aux couleurs vives, allié raffinement et élégance dans leur démarche bien synchronisée.
Dans la deuxième partie, Mika Singh avait encore du coffre et de l’énergie à en revendre. Il a rendu un vibrant hommage aux icônes du cinéma indien dont Kishore Kumar, Dev Anand, Rajesh Khanna, Jagjit Sing et Shammi Kapoor.
Dans la première partie du spectacle la chanteuse Akasha Sing Kaur a séduit le public de par son charme, sa voix naturelle et sa sensualité avec Dak Dak Karné Laga et Teri Laat Lag Gayi. Raman Kapoor s’est illustré avec Ishq Sufiyanna.
Le concert a pris fin à 23 h avec l’hymne national indien. Le spectacle organisé par Rajasthan Works Ltd s’est déroulé en présence de l’ancien président de la République sir Anerood Jugnauth et son épouse et du haut commissaire indien à Maurice, T. P. Seetharam.