Malgré la catastrophe qui a frappé le pays samedi dernier, le public s’est déplacé en grand nombre dimanche pour assister au concert de la chanteuse indienne Shreya Ghoshal au centre Swami Vivekananda à Pailles. Le concert prévu pour samedi soir a été renvoyé à dimanche à cause des pluies torrentielles qui se sont abattues sur Port-Louis. Avec sa voix divine, l’artiste a vite dissipé le désarroi et la tristesse qui se lisaient sur les visages de ses nombreux fans, visiblement choqués par la tragédie humaine de samedi.
Shreya Ghoshal, superbe et généreuse, a su être drôle et émouvante avec la même aisance qui a fait craquer ses admirateurs l’année dernière au J & J Auditorium. Elle a d’ailleurs reconnu certains fans qui l’avaient ovationnée en 2012. Plusieurs de ses chansons populaires ont été reprises en choeur par le public encouragé par une artiste, très communicative et rodée à ce jeu.
La chanteuse indienne a, au début du concert, exprimée sa tristesse devant la violence des inondations. Étant une habituée de Maurice, elle considère que le pays ne méritait pas cela et souhaite que ce genre de tragédie ne se répète pas. Elle a présenté sa sympathie aux familles endeuillées et a dédié une prières Allah Tera Naam aux victimes des inondations.
La première partie du concert de Shreya Ghohal a été marquée par des chansons émouvantes et des ballades mélancoliques aux mélodies imprenables. Après l’entracte, la chanteuse a interprété des morceaux émouvants.
Le public n’a pas attendu longtemps pour savourer les notes de Teri Meri de Bodyguard.
Entre chansons d’amour, passages instrumentaux et humour, les airs captivants se sont envolés, dégageant fantaisie et passion. Le grand mérite de cette chanteuse est d’avoir apporter un peu de chaleur aux Mauriciens plongés dans la tristesse. Le moment fort de ce récital a été l’interprétation de la chanson Zubeida Loto Ke Jai du groupe mauricien, Bhojpuri Boys. Une chanson qui lui a été recommandée par Shailen Sookha, le directeur de Spelmedia.
Avec Abhi Abhi de Jism 2 qu’elle a interprété pour la première fois sur scène et Jadu Hai Nasha Hai qui figure dans la bande originale de la première version de film, l’on a assisté à une grande messe qui alterne passages de ferveur brûlante et moments de pure tendresse. Tere Mast Mast Do Nain, Agar Tum Mil Jao, Piya Bole, Mil Jao, Piyu Bole, Piya O Re Piya, Mashallah et Saans sont les morceaux qui ont conquis les spectateurs. Elle a aussi interprété en duo avec le chanteur Hrishikesh Ranade, gagnant de Sa Re Ga Ma Pa, Marathi Naino Ke Sapna de Himmatwala, chanson très populaire des années 80.
Après l’entracte, Shreya Ghoshal a changé de look avec un chemisier et un pantalon noir pour enflammer la salle avec Balma, Oh la la, Radha et Chikni Chameli. La salle s’est alors transformée en discothèque, avec certains se mettant devant la scène pour danser. On a aussi pu voir l’artiste se trémousser sur les notes de Mashallah avec une grande aisance. Dans le cadre des 100 ans du cinéma, la chanteuse a rendu hommage à son idole Lata Mangeshkar et à Rafi. Elle a terminé son concert avec le morceau Bairi Piya de Devdas, titre qui a permis à l’artiste de décrocher son premier Filmfare Awards.
Malgré les difficultés, Shailen Sookha et ses sponsors ont réussi le pari d’organiser un deuxième concert de Shreya Ghoshal en moins d’un an. Comme l’a si bien souligné l’animateur Om Lombard, the show must go on.