Le grand gagnant du concours « Île sera une fois », organisé par IBL dans le cadre des ses 40 ans, a été révélé à la fin du dernier décompte jeudi dernier à 4h du matin. Durant deux semaines les Mauriciens ont eu l’occasion de donner libre cours à leur imagination en faisant un voyage dans le futur. Un bond dans le temps, c’est ce qui a permis à « L’Amant Poétique » (pseudonyme du gagnant), qui a reçu un total de 1228 « likes », et qui est également victorieux du 5e décompte, de remporter un voyage pour deux Maurice-Singapour-Maurice grâce à son « bout d’histoire ». L’Amant Poétique a reçu un total de 1228 « likes » pour avoir imaginé une île Maurice « sans piker pocket ni voleur ».
Pour participer à « Île sera une fois », il fallait écrire « Un bout d’histoire » sur la page Facebook réservée à ce concours. Chaque histoire de 200 mots devait être la suite de l’histoire racontée par chacun des participants sur leur vision d’une Ile Maurice plus belle dans 40 ans. Il y a eu deux types de participants : ceux qui ont écrit leur « bout d’histoire » et ce qui ont participé, de manière indirecte, en inscrivant des commentaires ou en votant. Au dernier décompte, 177 personnes ont participé au concours, et la page a aussi généré des interactions de plus de 12 500 personnes (Likes, Talking About this, Comments). De plus, la page Facebook d’IBL a reçu plus de 150 000 visiteurs. « Ce résultat est très satisfaisant et encourageant », déclare Cécile Henry, Senior Manager d’IBL.
« Dans le cadre des 40 ans d’IBL, en ligne avec la philosophie que nous prônons pour ses festivités ‘Together, believing in better’, tous les Mauriciens étaient invités à écrire l’histoire du futur de notre pays, à laisser libre cours à leur imagination et à participer à notre concours en nous racontant comment sera l’île Maurice en 2052 et comment nous y parviendrons », avance Cécile Henry, qui se dit également très satisfaite du résultat du concours étant donné que c’est une première pour Maurice et qu’elle ne savait pas à quoi s’attendre.
A travers ce concept d’un projet collectif, dont IBL est le premier promoteur à Maurice, les internautes ont pu lire les attentes des Mauriciens par rapport au futur de l’île. Du côté d’IBL, « nous devons en faire bonne lecture et voir comment elles pourraient nous indiquer, comme entreprise, la démarche citoyenne à prendre dans le futur. D’autres projets pourront éventuellement en découler », dit Cécile Henry.
Les bouts d’histoire ayant rapporté le plus de « likes » inspireront le contenu de la campagne dévoilant le nouveau logo d’IBL en octobre. De plus, Cécile Henry explique que, « IBL et l’agence de publicité Maurice Publicité retiendront 3 à 5 d’entre eux et inviteront les auteurs à être les ‘vedettes’ sur l’ensemble de notre campagne, ce qui inclut la presse, les billboards, la télé, etc ».
IBL voulait créer une plate-forme publique où les idées seraient partagées et un espace aménagé pour que les Mauriciens puissent exprimer leurs rêves, quel que soit la langue utilisée ou leur niveau académique.